Zuma qualifie les élections zimbabwéennes de "pacifiques"

Afriquinfos Editeur 5 Vues
3 Min de Lecture

Zuma a comparé les élections qui viennent de se tenir au Zimbabwe avec les précédentes, marquées par des violences.

"A mon avis, me remémorant ce qui s'était passé aux dernières élections, une bonne chose est arrivée au Zimbabwe. Les élections ont été si pacifiques. C'est un autre Zimbabwe (que nous avons vu), un exploit que nous ne devons pas compromettre", a déclaré Zuma à la radio nationale SABC (South African Broadcasting Corporation).

Les Zimbabwéens se sont rendus aux urnes mercredi, lors des élections générales du pays. Avant même la publication des résultats, le principal parti d'opposition a accusé le président Robert Mugabe d'avoir volé l'élection, ce que démentent les partisans de Mugabe.

Des faits de fraude ont été rapportés, comme la présentation de fausses cartes d'électeurs, le renvoi d'électeurs des bureaux de vote ou encore l'apparition de personnes à quatre reprises sur les listes électorales en présentant des pièces d'identité différentes.

Le Premier ministre du Zimbabwe, Morgan Tsvangirai, qui a essayé de détrôner Mugabe, a déclaré jeudi que l'élection était " factice" et ne reflétait pas la volonté du peuple, même si le processus électoral a reçu l'approbation des observateurs électoraux venus de la région : l'Afrique australe.

Faisant référence à ces allégations de fraude, Zuma a indiqué qu'il y avait des gens qui se plaignaient du déroulement des élections, alors qu'étonnamment, "la majorité des bureaux de vote avaient ouvert dans les temps".

Il a ajouté qu'il était toujours difficile de juger des élections, en particulier avant le décompte final des voix.

"En fin de compte, ce sont les personnes qui procèdent au dépouillement des votes, qui vont donner ensuite les chiffres désignant le véritable vainqueur (du scrutin)", a souligné Zuma.

Il s'est demandé s'il y avait des preuves de fraude électorale.

"Je m'attends à ce qu'une fois les résultats publiés, on soit en mesure de voir les faits", a ajouté Zuma, qui a été désigné par la Communauté de développement du sud de l'Afrique (SADC) pour jouer le rôle de médiateur dans le processus politique e cours au Zimbabwe.

Zuma a émis le souhait que l'on soit en mesure de déclarer ces élections libres, équitables et fiables.

Les résultats définitifs doivent être dévoilés dans cinq jours.