Un Maghrébin coach des Kaizer Chiefs pour la première fois en Afrique du Sud

Afriquinfos Editeur 511 Vues
3 Min de Lecture

Johannesburg (© 2024 Afriquinfos)- Kaizer Chiefs, le mythique club de Soweto, après neuf ans de disette sans le moindre trophée, veut se relancer. Sa direction a fait appel au technicien tunisien Nasreddine Nabi, anciennement coach de l’AS FAR Rabat au Maroc. Ce dernier a pour mission de redorer le blason des Amakhosi dans le championnat local et sur la scène continentale.

Depuis dimanche, les Kaizer Chiefs ont un nouveau staff dirigé par le Tunisien Nasreddine Nabi. C’est une première pour le club sud-africain de solliciter les services d’un technicien maghrébin. Objectif : renouer avec le succès après des années de mauvais résultats et surtout sans titre. Kaizer Chiefs a fini la saison 2023/2024 à une indigne 10ème place à 37 points du leader, Mamelodi Sundowns.  

Le choix de Nabi n’est pas le fruit du hasard comme l’explique la directrice marketing des Kaizer Chiefs, Jessica Motaung : « Je crois que nous avons fait tout le travail pour nous assurer d’avoir la bonne équipe, le bon entraîneur pour amener les Chiefs au niveau supérieur… Nous avons examiné un certain nombre de choses, nous avons recherché le bon entraîneur qui a entraîné sur le continent, qui comprend la marque Chiefs, qui comprend où nous voulons aller. Un entraîneur qui a faim et la passion du succès, la passion pour la marque Chiefs, et bien plus encore », a-t-elle déclaré.

Nabi Nasreddine aura visiblement carte blanche pour façonner son équipe et l’amener à nouveau vers le succès. L’ex coach de l’AS FAR rejoint les géants de Soweto avec sa propre équipe technique comprenant les entraîneurs adjoints Fernando da Cruz et Khalil Ben Youssef, l’entraineur des gardiens Ilyes Mzoughi, le préparateur physique Majdi Safi et l’analyste de performance Ayman Makroud.

Le technicien de 58 ans, rejoint également l’Afrique du Sud avec une réputation de gagnant. La saison écoulée, il a manqué de peu le titre de la Botala Premier League avec l’AS FAR. Malgré une victoire (2-0), lors de la dernière journée dans le dernier face au FUS, une victoire du Raja (3-0) face au Mouloudia, a permis au club de Casablanca de conserver son avance d’un point et de remporter le titre.  Le Tunisien a également du modeste club tanzanien Young Africans, une machine de guerre, remportant le titre national en 2021-2022 et 2022-2023. Lors de sa deuxième année à la tête du club, il a conduit les « Yanga » en finale de la Coupe de la Confédération de la CAF, perdu face à l’USM Alger.

Nabi Nasreddine a dès son officialisation dimanche dernier, rejoint le camp pré-saison des Chiefs en Turquie. Premier test : une confrontation contre les Young Africans, son ancien club pour la finale de la Toyato Cup.

S. B.