Afrique Centrale
17 décembre 2019

La tenue du sommet de la CEMAC à Libreville remet Ali Bongo au-devant de la scène africaine

Libreville (© 2019 Afriquinfos)-Demain mercredi 18 décembre s’ouvre à Libreville au Gabon un sommet extraordinaire des chefs d’Etat d’Afrique Centrale […]

25 novembre 2019 Politique

Les Chefs d’Etat de la Cemac invités à plus d’efforts pour le développement des infrastructures de base

Yaoundé (© 2019 Afriquinfos)- Au terme des travaux du sommet extraordinaire de la Cemac, qui s’est tenu du 21 au […]

Lire la suite »
26 juillet 2019 Tchad

Pouls de la situation financière dans la CEMAC au 1er semestre 2019

N’djamena (© 2019 Afriquinfos)- Les conclusions des travaux d’une réunion dirigée par M. Abbas Mahamat Tolli, gouverneur de la Banque […]

Lire la suite »
23 octobre 2018 Tchad

CEMAC/ Un sommet extraordinaire dominé par l’économie jeudi à N’Djamena

N’Djamena (© 2018 Afriquinfos)- La capitale du Tchad accueille jeudi, un sommet extraordinaire de la Communauté économique et monétaire des […]

Lire la suite »
31 octobre 2017 Non classé

Réunion de la CEMAC : l’intégration et le financement au menu du sommet

 N’Djaména (© Afriquinfos 2017)- Le sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique et monétaire de […]

Lire la suite »
29 octobre 2017 Non classé

Économie : Les présidents des pays de la CEMAC en sommet extraordinaire à N’Djaména, mardi

N’Djaména (© Afriquinfos 2017)- Ce mardi 31 octobre, les chefs d’Etat de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale […]

Lire la suite »
30 juillet 2016 Non classé

Indicateurs économiques de la Cemac au jaune jusqu’en 2017 au moins (FMI)

Bangui (© 2016 Afriquinfos) – Au terme des entretiens annuels avec les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (Fmi) a conclu que le «rythme de croissance de la Cemac a été faible en 2015». Les pays de l’Afrique centrale auraient donc connu une année économique noire.

Lire la suite »
8 avril 2016 Non classé

CEMAC: Près de 600 milliards de fcfa injectés dans l’économie réelle pour oxygéner les banques

Yaoundé (© 2016 Afriquinfos)- Le taux des réserves obligatoires applicable aux banques commerciales sera baissé de 50%. Une décision qui réjouit les établissements de crédit a été prise par la Banque Centrale des États de l’Afrique Centrale (BCEA), ce 6 avril.

Lire la suite »
25 novembre 2015 Côte d'Ivoire

Relations Maroc UEMOA/CEMAC: Des entreprises marocaines font les yeux doux au Sud du Sahara via la Côte d’Ivoire

Abidjan (© 2015 Afriquinfos) – Une quinzaine d’entreprises marocaines opérant dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) se sont rendus ce 23 et 24 novembre dans la capitale ivoirienne. Ce périple s’inscrit dans le cadre d’une mission de prospection des opportunités de partenariats dans ce domaine.

Lire la suite »
19 octobre 2015 Afrique

Economie : Débat au FCFA/Kako Nubukpo et Déby ont fait leur part, l’UEMOA et la CEMAC hésitent…

PARIS (© 2015 Afriquinfos) – Après 70 ans de coopération monétaire entre la France et les pays de la zone franc, plusieurs voix se sont élevées ces derniers mois sur le continent pour remettre en cause le Franc CFA. Selon des économistes, cette monnaie plombe les économies des pays qui l’utilisent et porte atteinte à leur développement. Pour d’autres par contre, la zone franc a contribué à la stabilité monétaire et politique du continent. Et depuis, le débat ne faiblit pas…

Lire la suite »

Le franc CFA d’Afrique centrale est la monnaie de six États indépendants d’Afrique centrale: le Cameroun, la République centrafricaine, le Tchad, la République du Congo, la Guinée équatoriale et le Gabon. Ces six pays ont une population combinée de 55,2 millions d’habitants (en 2020) et un PIB combiné de 113,322 milliards de dollars US (en 2020).

CFA signifie Coopération financière en Afrique centrale (« Coopération financière en Afrique centrale »). Il est émis par la BEAC (Banque des États de l’Afrique Centrale), située à Yaoundé, Cameroun, pour les membres de la CEMAC (Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale) Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale « ). Le franc est nominalement subdivisé en 100 centimes mais aucune dénomination en centimes n’a été émise.

Dans plusieurs États d’Afrique de l’Ouest, le franc CFA ouest-africain, d’une valeur égale au franc CFA d’Afrique centrale, est en circulation.

Franc CFA CEMAC : Histoire

Le franc CFA a été introduit dans les colonies françaises en Afrique équatoriale en 1945, remplaçant le franc africain équatorial français. Les colonies et territoires d’Afrique équatoriale utilisant le franc CFA étaient le Tchad, le Cameroun français, le Congo français, le Gabon et l’Oubang-Shari.

La monnaie est restée en usage lorsque ces colonies ont obtenu leur indépendance. La Guinée équatoriale, seule ancienne colonie espagnole de la zone, a adopté le franc CFA en 1984, remplaçant l’ekwele équato-guinéen à raison de 1 franc = 4 bipkwele.

Franc CFA CEMAC : Critique

Selon la BBC, « des critiques, tels que ceux qui dirigent le mouvement anti-CFA, disent qu’un véritable développement économique pour les 14 pays africains ne peut être réalisé que s’ils se débarrassent de la monnaie. Ils soutiennent qu’en échange des garanties fournies par le Le Trésor français et les pays africains acheminent plus d’argent vers la France qu’ils n’en reçoivent d’aide. Ils affirment également qu’ils n’ont pas leur mot à dire sur les politiques monétaires clés convenues par les pays européens, qui sont membres de la zone euro. « 

Pièces de monnaie

En 1948, des pièces ont été émises pour être utilisées dans toutes les colonies (hors Cameroun français) en coupures de 1 et 2 francs. Il s’agissait du dernier numéro d’une pièce de 2 francs depuis près de 50 ans. En 1958, des pièces de 5, 10 et 25 francs ont été ajoutées, qui ont également été utilisées au Cameroun français. Ceux-ci portaient le nom de Cameroun en plus des États de l’Afrique équatoriale. En 1961, des pièces de 50 francs en nickel ont été introduites, suivies de pièces de 100 francs en nickel en 1966. 

À partir de 1971, les pièces de 100 francs ont été émises pour chacun des États membres, indiquant le nom de l’État dans lequel elles ont été émises. Des pièces de 50 francs ont également été émises de cette manière entre 1976 et 1996, après avoir été réduites en taille. Cependant, au lieu de représenter le nom de l’État, chacun a reçu une lettre d’identification au verso supérieur. Des pièces de 50 francs avec la lettre « A » ont été émises pour le Tchad, « B » pour la République centrafricaine, « C » pour le Congo, « D » pour le Gabon et « E » pour le Cameroun. En 1976, des pièces de 500 francs cupro-nickel ont été introduites. À partir de 1985, ceux-ci ont également été délivrés par les différents États. Cette année a également vu l’introduction de pièces de 5, 25, 50 et 100 francs à utiliser en Guinée équatoriale, qui avait récemment rejoint l’union monétaire, décrivant tous les titres et informations en espagnol au lieu du français habituel, notamment la dénomination « franco » « au lieu de » franc « . Malgré les différences notables dans certaines pièces, toutes étaient des offres légales et échangeables dans tous les pays membres.

En 1996, la production centralisée de la pièce de 100 francs a repris et une seule pièce de 500 francs a été réintroduite en 1998. Malgré la suppression des noms d’État et des lettres de code, la conception générale des pièces est restée relativement inchangée.

2006 a vu une refonte de toutes les coupures de pièces pour le franc CFA, ainsi que l’introduction d’une pièce de 2 francs. Les pièces de 1, 5, 10 et 25 francs ont été réduites, tandis qu’une nouvelle pièce bimétallique de 100 francs a été introduite, ainsi qu’une nouvelle pièce de 500 francs de taille réduite avec des caractéristiques de sécurité renforcées, y compris le marquage laser. Toutes les pièces plus récentes représentent l’acronyme « CEMAC » pour « Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale ». Les pièces de monnaie plus anciennes continuent d’avoir cours légal aux côtés des pièces nouvellement configurées.

Toutes les pièces de monnaie CFA représentent à la fois une marque d’atelier et une marque privée de graveur. La marque d’atelier est située à l’arrière sur le côté gauche de la dénomination tandis que la marque du graveur est située à droite.

Franc CFA CEMAC : Billets de banque

Lors de l’introduction du franc CFA, des billets émis par la Caisse centrale de la France d’Outre-Mer (« Caisse centrale de la France d’outre-mer ») en coupures de 5, 10, 20, 100 et 1000 francs étaient en circulation. En 1947, une nouvelle série de notes a été introduite pour être utilisée en Afrique équatoriale française, bien que les notes ne portent pas le nom des colonies. Les billets étaient émis en coupures de 5, 10, 20, 50, 100 et 1000 francs, suivis de ceux de 500 francs en 1949 et de 5000 francs en 1952. En 1957, l’Institut d’émission de l’Afrique équatoriale française et du Le Cameroun a repris la production de papier-monnaie, émettant toutes les coupures antérieures à l’exception du billet de 5000 francs.

En 1961, la Banque Centrale des Etats de l’Afrique Equatoriale et du Cameroun a repris la production des billets de banque, les billets de moins de 100 francs cessant d’être émis. Le nom de la banque a changé en Banque centrale des États de l’Afrique équatoriale en 1963. Des billets de 10 000 francs ont été introduits en 1968, tandis que les billets de 100 francs ont été remplacés par des pièces en 1971.

En 1975, le nom de la banque a changé de nouveau pour devenir la Banque des États de l’Afrique Centrale et les différents États ont commencé à émettre des billets en leur nom propre, en coupures de 500, 1000, 5000 et 10 000 francs. Cette pratique a pris fin en 1993. Depuis lors, les billets ont été émis avec seulement une lettre bien en vue pour distinguer les émissions des différents États. Des billets de 2000 francs ont été introduits en 1993. Les codes des lettres des pays sont les suivants :

Série 1994 :

  • C – Congo
  • E – Cameroun
  • F – République centrafricaine
  • L – Gabon
  • N – Guinée équatoriale
  • P – Tchad
Série 2002 :
  • A – Gabon
  • C – Tchad
  • F – Guinée équatoriale
  • M – République centrafricaine
  • T – Congo
  • U – Cameroun
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés