Stephen Keshi, sage en crampons comme sur le bord de la touche, a emporté son sourire

Afriquinfos
2 Min de Lecture

Ex-défenseur et ex-sélectionneur de l’équipe nationale du Nigeria, Stephen Keshi a succombé à un accident vasculaire dans la nuit du mardi à mercredi. Celui qui quelques heures plus tôt, était annoncé à la tête des Bafana Bafana d’Afrique du Sud a définitivement rendu les armes. On ne le verra donc plus avec son éternel sourire, mâchant son chewing-gum, débout à côté du banc de touche.

Stephen Keshi alias «Big Boss» laissera le souvenir d’un des tous meilleurs entraîneurs autochtones de ces dix dernières années sur le continent noir. Grand artisan de la qualification historique des Eperviers du Togo pour la Coupe du Monde 2006, il est dans le cercle fermé des entraîneurs à avoir remporté une CAN en tant que joueur et entraîneur. Capitaine des Super Eagles lors du sacre continental en 1994, il en sera aux commandes lors du dernier titre du Nigeria, en 2013.

Malgré une qualification pour la Coupe du monde 2014, la suite de son aventure avec le Nigeria sera une succession de pervers malentendus. En mauvais terme avec la NFA, il sera démis de ses fonctions en 2015, après une élimination précoce dans lors des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de 2015.

Depuis, le nom de Stephen Keshi circule sur la liste de potentiels entraîneurs de tel club ou sélection nationale. La toute dernière rumeur l’envoyait en Afrique du Sud à la tête des Bafana Bafana. Il n’en sera rien. R.I.P, double champion !!

- Advertisement -

T.W