Qui veut attribuer à S. Eto’o un enfant en Espagne?

Madrid (© 2022 Afriquinfos)- L’ancien footballeur et aujourd’hui Président de la Fédération Camerounaise de football (Fécafoot) Samuel Eto’o, doit répondre devant la justice espagnole. Un tribunal madrilène lui a reconnu la paternité d’une jeune fille aujourd’hui âgée de 22 ans.

Alors que le milieu footballistique camerounais est en émoi après la nomination par Samuel Et’o’o de son ancien coéquipier Rigobert Song, comme sélectionneur des Lions Indomptables, le Président de la Fécafoot doit avoir son esprit tourné vers Madrid. Un tribunal de la capitale espagnole a reconnu que l’ancienne star du FC Barcelone était bien le père d’une jeune nommée Erika Do Rosario Nieves. Aujourd’hui âgée de 22 ans, elle aurait été conçue de l’époque où le Camerounais portait les couleurs de Leganes.

Selon les explications de la mère de la jeune femme devant le Tribunal de première instance de Madrid, Samuel Eto’o lui aurait été présenté en 1997 et suite à leur relation, elle serait tombée enceinte. Toutes ses tentatives pour faire reconnaître au joueur sa paternité après la naissance de l’enfant en 1999 se sont révélées vaines.  L’avocat de la jeune fille a ajouté que pendant la grossesse, sa mère « a essayé de communiquer avec le futur père, mais il n’a pas répondu à ses appels téléphoniques ni à ses e-mails ».

Ni même lorsque celle-ci l’a prévenu par message qu’elle allait accoucher. Des preuves biologiques ont été fournies pour prouver la paternité de Samuel Eto’o. Ce dernier a été alors condamné à payer une pension mensuelle de 1.400 euros à la jeune femme, rétroactivement à partir du moment où la plainte a été déposée.

Reste à savoir si Eto’o se soumettra à cette décision de la justice espagnole. L’ex-footballeur ne s’est pas présenté au procès.

S. B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés