Le Kenya adoucit les règles concernant la participation aux événements sportifs de ses athlètes

Dans un passé récent, la fédération observait une position ferme à l'égard des athlètes qui participaient aux compétitions à l'étranger en les empêchant d'être sélectionnés pour représenter le Kenya, avec le dernier cas de Leonard Komon, exclu de l'équipe kenyane pour le Championnat du monde organisé à Punta Umbria en mars.

" Nos athlètes sont devenus plus professionnels quand ils participent aux compétitions à l'étranger, et au lieu de courir aveuglement pour l'argent, ils profitent de ces événements pour se maintenir en pleine forme," a indiqué mardi Isaiah Kiplagat, président de l'AK.

C'est en raison de cette découverte, a-t-il poursuivi, que la fédération a autorisé les athlètes sélectionnés pour le Championnat du monde à Daegu (Corée du sud) à participer à Samsung Diamond League à Monaco, à Stockholm et à Londres.

M. Kiplagat a confié que les organisateurs de la Diamond League, une compétition d'élite composée de 14 événements, redoutaient le retrait des Kenyans sélectionnés pour les Championnats du monde.

"Sans les top Kenyans, les épreuves de mi-distance ou de longue distance de ces événements ne pourraient pas présenter la qualité prévue de ce genre d'événements et nous sommes parvenus à un accord avec nos athlètes, leurs directeurs et nos entraîneurs sur comment ils peuvent concourir ici sans diminuer leurs chances en Corée du Sud," a ajouté le président.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés