Il y a 30 ans, le Cameroun d’Oman-Biyick battait l’Argentine de Maradona au Mondial !

Cameroun - Argentine à la Coupe du Monde 1990

Cameroun – Argentine à la Coupe du Monde 1990 | Ce lundi 08 juin 2020, le Cameroun et l’Afrique entière se souvient de l’un des faits d’armes les plus mémorables du football continental en Coupe du monde. La victoire, il y a 30 ans en ouverture du Mondial 90 des Lions Indomptables du Cameroun face à l’argentine menée par un certain Diego Maradona.

Un seul but a suffi au bonheur de tout un continent. Une tête rageuse de François Oman-Biyick qui plaça définitivement le Cameroun sur la carte des Nations de football. En 1990, pour le Cameroun ou même pour toute autre nation africaine, battre l’Albiceleste de Diego Armando Maradona, était un exploit inimaginable. Opposé à l’ogre argentin, champion du monde en titre, conduit par celui qui à l’époque était considéré comme l’un des tous meilleurs joueurs du monde, personne ne donnait cher de la peau du petit poucet camerounais. Mais c’est bien ce qui arriva, un but à la 66ème qui entra dans la légende.

Le héros du jour, François Oman-Biyick, aujourd’hui âgé de 53 ans s’en rappelle comme si c’était hier : « « On a un coup franc côté gauche et c’est Kundé qui le tire. Il est droitier mais il le tire du pied gauche. Il est dévié au premier poteau par Makanaky, ça fait une chandelle qui retombe devant la ligne des six mètres et je vais le chercher de la tête, je rabats le ballon et Pumpido, le gardien argentin, fait une faute de main car piégé par le rebond devant lui », raconte l’attaquant des Lions Indomptables 90. Un but qui restera à jamais gravé dans sa mémoire : « La détente a toujours été l’un de mes gros points forts. Mais vous savez, sur le coup, je n’y croyais pas trop. Le ballon arrivait en cloche, sans vitesse. Je n’y ai cru que lorsque j’ai vu le ballon traverser la ligne. Là, ce fut une joie immense, de la folie. Mais il restait du temps derrière et on s’est vite reconcentré. La fête, on l’a faite dans le vestiaire et à l’hôtel, comme on sait bien le faire, nous, Camerounais », se remémore l’ancien Lion Indomptable.

Une réalisation qui a placé Oman-Biyick au rang de légende du football africain. « « J’ai marqué plein d’autres buts durant ma carrière même avant 1990. Mais là, c’était en Coupe du monde, la première de ma carrière, devant l’Argentine de Maradona. Donc la portée était tout autre, surtout que personne ne nous donnait une chance de pouvoir gagner. C’est le but qui m’a fait connaître au niveau mondial », rappelle François.

Un début de compétition idéal qui portera la sélection camerounaise emmenée par sa star Roger Milla. Elle sera la première équipe africaine à atteindre un quart de finale de Coupe du Monde. Elle sera stoppée aux portes de la demi-finale  par l’Angleterre après prolongation (3-2).

S.B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés