Huitièmes de finale de la Champions League: Mbappé et Kean font oublier la perspective d’une remontada au Barca 

Barcelone (© 2021 Afriquinfos)- Porté par un Kylian Mbappé des grands jours, le PSG a disposé du FC Barcelone pourtant à domicile en huitièmes de finale aller de la Ligue de Champions. Une victoire sans appel 4 buts à 1 au goût de revanche, qui n’est pas sans rappeler l’historique de déconvenue (1-6) des Parisiens quatre ans plus tôt.  

C’était l’un des matchs les plus attendus de ces huitièmes de finale de la Ligue des champions. Les fans de football n’ont pas été déçus, du moins ceux du club de la capitale française. En déplacement, en Catalogne et privé de deux de leurs atouts, Neymar et Di Maria, les Parisiens se sont imposés avec la manière face à un FC Barcelone en manque d’inspiration. La faute à un impressionnant Kylian MbappéCe sont pourtant les locaux qui ont ouvert le score par l’entremise de l’inévitable Lionel Messi. L’astre argentin qui a très peu brillé ce mardi soir, a transformé à la 27ème minute, un penalty obtenu 1 min plus tôt par Frankie de Jong 

Cette avance ne durera pas plus de 5 minutes. Idéalement servi dans la surface de réparation barcelonaise, Kylian Mbappé fusille Lenglet pour le but égalisateur (1-1). De retour des vestiaires, le finaliste de la dernière édition de la C1  prend totalement la mesure de son adversaire et l’attaquant parisien pouvait continuer son show. A la 65èmeKylian Mbappé est à nouveau à la conclusion d’une action collective pour le 2-1.  L’attaquant italien Kean participe lui aussi à la fête en ajustant Ter Stegen d’une tête imparable à la 71ème. L’international français d’origine camerounaise viendra parachever son œuvre par un triplé à la 85ème 

Ce coup de massue reçu par le FC Barcelone ressemble étrangemenà celui qui a été infligé quatre ans plus tôt (4-0) par ce même club parisien aux Catalans et qui avait donné lieu au match retour à un match qui est rentré dans la légende. Une ‘remontada’ 6-1 dont le traumatisme hante toujours les joueurs du PSG. Mais entre le Paris-Saint-Germain de cette époque-là et celui d’aujourd’hui, il y a un fossé. D’autant plus que les Catalans en méforme cette saison ne font plus parler la poudre. Les Parisiens ont donc plus de chance de finir le travail le 10 mars pour le match retour à domicile. 

S. B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés