CHAN Total Cameroun 2020 : Arsenal sanitaire déployé par la CAF pour contrer la Covid-19

Le Caire (© 2020 Afriquinfos)- Alors que la pandémie de la Covid-19 connaît un regain de virulence en Afrique, la CAF (Confédération Africaine de Football) essaie tant bien que mal de tenir le chronogramme de ses compétitions. Dans ce contexte, le prochain grand rendez-vous continental qui est le CHAN (au Cameroun du 16 janvier au 7 février 2021) se prépare dans des conditions sanitaires exceptionnelles, à en croire la Commission Médicale de l’instance.

Par la voix du Dr Yacine Zerguini, vice-président de la Commission Médicale de la CAF, l’instance faîtière du football africain a donné des précisions sur le protocole sanitaire mis en place depuis la reprise des compétitions en Afrique. Il est notamment revenu sur les contraintes liées à sa mise en œuvre : “Le challenge résidait dans la complexité de la mise en œuvre : Préparation médicale et physique des joueurs, Tests COVID, Conditions de voyage et d’arrivée dans les pays hôtes, organisation des urgences lors des entraînements et des matches, organisation pour le respect des règles COVID sur les lieux d’hébergement, de compétition et dans les moyens de transport.

Sans oublier le protocole lors des matches. Il fallait aussi contrôler tout cela la veille des rencontres et au cours de celles-ci ».

Des mesures qui ont une large palette selon Dr Yacine Zerguini. S’agissant spécifiquement du CHAN qui est la première grande compétition internationale de la CAF depuis l’arrivée de la Covid-19, le même protocole sera mis en place, annonce Dr Zerguina. «Le CHAN sera en effet le premier grand tournoi de l’ère COVID-19. Du point de vue médical, il va bénéficier de l’expérience acquise lors de ce dernier trimestre de l’année. L’organisation sous COVID des tournois zonaux U17 et U20 a été bénéfique de ce point de vue, comme des sortes de répétitions avant un tournoi aussi important et complexe que le CHAN… Rien n’est laissé au hasard : Examens PCMA et PCMA+, Programme COVID, Programme des Urgences, Contrôles du Dopage», indique le vice-président de la Commission Médicale de la CAF.

Rigueur sur toute la ligne

Pour les différents acteurs, des dispositions particulières seront prises. Pour les joueurs, l’équipe sanitaire de la CAF sera particulièrement regardante sur «les acteurs du jeu ayant été contaminés par le Virus SARS-CoV-2, avec ou sans symptômes» qui seront plus surveillés du point de vue respiratoire et cardiaque, avec l’obligation de fournir un Dossier médical PCMA+. «Mais nous serons très vigilants à titre préventif pour protéger la santé des acteurs du jeu, officiels de matches compris. Les états de santé, en particulier dans le domaine cardio-respiratoire, seront évalués au préalable», précise encore cet officiel de la CAF.

Pour l’heure, le public n’est toujours pas autorisé dans les stades africains et ne le sera pas donc pour le CHAN au Cameroun : «Il n’y a pour l’instant aucune nouvelle décision officielle concernant les l’accès des spectateurs. Les matches sous COVID-19 se déroulent à huis-clos. Mais nous avons évidemment préparé des dispositions spéciales du règlement au cas où les conditions pourraient permettre le retour des supporters sur les gradins», projette la Commission Médicale de la CAF qui appelle en outre à l’autodiscipline en matière de comportement vis-à-vis de la pandémie.

«Il faudra suivre à la lettre les conseils de la Commission Médicale de la CAF : respecter les gestes-barrières et de distanciation, porter les masques en dehors du terrain de jeu ou d’entraînement, utiliser en abondance le savon et le gel hydro-alcoolique, et penser COVID-19 en toutes circonstances», insiste Dr Yacine Zerguini.

Boniface T.

 

 

 

 

   

 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés