Match Gambie-Gabon : les sanctions de la CAF

Le Caire (© 2020 Afriquinfos)- Suite à la plainte du Gabon après l’incident de novembre dernier en Gambie, le jury disciplinaire, organe indépendant de la CAF, s’est réuni par visioconférence pour statuer. Ce jury a statué sur plusieurs cas pour lesquels il a été saisi.

Dans l’affaire opposant le Gabon à la Gambie, incident survenu lors de la 4e journée des Eliminatoires de la CAN Cameroun 2021, la CAF n’a épargné ni le plaignant, ni l’accusé. Considérant que Pierre Emerick Aubameyang a publiquement diffusé sur les réseaux sociaux des contenus portant atteinte à l’honneur et à l’image de la Confédération Africaine de Football, “des contenus offensants et dégradants”, et considérant les Statuts et Règlements de la CAF en ses articles 10, 11, 43.1, 46, 82 du Code disciplinaire, le jury disciplinaire de la CAF a décidé d’imposer une amende de 5.000.000 de Fcfa (10.000 dollars) pour manquement aux valeurs sportives et d’intégrité à la Fédération Gabonaise de Football pour le comportement regrettable de son joueur.

Pour ce qui est de la Fédération gambienne, elle n’a pas respecté les valeurs de loyauté, d’intégrité sportives et les règles du Fairplay concernant l’accueil de la délégation gabonaise. Par conséquent, elle écope d’une amende de 50.000.000 de Fcfa (100.000 dollars) dont 25.000.000 5 (50.000 dollars) avec sursis, à condition que la fédération gambienne ne soit pas reconnue coupable d’une infraction similaire au cours des vingt-quatre (24) prochains mois.

Un jury, des sanctions

Cette session du jury disciplinaire a également permis de trancher d’autres affaires qui ont été portées à son appréciation. Dans le cas du match N° 163 opposant Pyramids FC (Egypte) au Horoya AC (Guinée) disputé le 20 novembre 2020 dans le cadre de la 17e édition de la Coupe de la Confédération de la CAF Total 2019-2020, considérant le test antidopage positif pour Ibrahim Hassan Abdellatif de Pyramids FC et au regard des articles 10, 11, 43.1, 46, 83 et 151 du Code Disciplinaire de la CAF, le Jury Disciplinaire de la CAF a décidé de suspendre le joueur Ibrahim Hassan, pour une durée de deux (2) ans, dont vingt-deux (22) mois avec sursis, à condition que le joueur ne soit pas reconnu coupable d’une infraction similaire au cours des deux prochaines années.

Autrement dit, il est suspendu pour deux mois, à compter de la date de sa demande d’autorisation d’usage à des fins thérapeutiques, à savoir du 18 novembre 2020 au 18 janvier 2021. Plusieurs autres cas ont été examinés par le jury disciplinaire de la CAF et vont des cas survenus au cours des matchs Kenya vs Comores, Bénin vs Lesotho et Burundi vs Mauritanie. Les équipes épinglées peuvent exercer un recours devant le Jury d’Appel de la CAF.

S. B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés