Une équipe de l’OMS en Chine pour aider à enquêter sur le Coronavirus

Genève (© 2020 Afriquinfos)-Une « mission internationale d’experts » de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est arrivée ce lundi à Pékin pour aider à enquêter sur l’épidémie de coronavirus en Chine, a déclaré ce lundi l’Agence onusienne basée à Genève.

« Une équipe avancée d’experts de l’OMS vient d’arriver en Chine, dirigée par Dr Bruce Aylward, afin de préparer le terrain pour la grande équipe de la mission internationale d’expert », a déclaré Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS, lors d’un point de presse ce lundi après-midi à Genève.

Dr Tedros avait déjà annoncé dimanche sur son compte twitter le départ de cette équipe.

« Je viens d’arriver à l’aéroport (Genève) où j’ai rencontré les membres d’une équipe préparatoire pour la mission d’experts internationaux de l’OMS #2019nCoV en Chine, dirigée par Dr Bruce Aylward, un vétéran ayant travaillé sur d’autres urgences sanitaires », avait déclaré M. Tedros dans un tweet.

 Selon lui, ces experts travailleront avec leurs homologues chinois « pour s’assurer de disposer de l’expertise nécessaire pour répondre aux bonnes questions ».

Cette équipe dirigée par l’épidémiologiste Bruce Aylward, un Canadien connu pour avoir mené la riposte contre Ebola en Afrique, serait composée d’une dizaine d’expert.

Après le déploiement de cette équipe préparatoire, la « mission internationale d’experts » serait déployée « dès que possible ».

A noter que le Directeur général de l’OMS qui s’est rendu à Pékin pour s’entretenir avec les autorités chinoises fin janvier, est revenu avec un accord sur l’envoi d’une mission internationale.

« A la date de ce lundi à 6 heures du matin, heure de Genève, on comptait 40.235 cas de CoV confirmés en Chine et 909 décès », a précisé Dr Tedros.

En dehors de la Chine, il y a 319 cas dans 24 pays, dont 1 décès. Selon l’Agence onusienne, la tendance générale n’a pas changé et 99% des cas signalés se trouvent en Chine, et la plupart des cas sont bénins.

« Environ 2 % des cas sont mortels – ce qui est bien sûr encore trop », a insisté le Chef de l’OMS.

Inquiétudes sur l’expansion du virus hors de Chine

Par ailleurs, l’expansion du virus hors de Chine pourrait s’accroître, a prévenu le Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

« Ces derniers jours, nous avons vu des cas préoccupants de transmission du virus par des personnes sans antécédents de voyage en Chine, comme les cas signalés en France hier et au Royaume-Uni aujourd’hui », a ajouté Dr Tedros.

« La détection d’un petit nombre de cas peut indiquer une transmission plus répandue dans d’autres pays; bref, nous ne voyons peut-être que la partie émergée de l’iceberg », avait-il averti hier dans un tweet. Selon Dr Tedros, « tous les pays doivent utiliser la fenêtre d’opportunité créée par la stratégie de confinement pour se préparer à l’arrivée éventuelle du virus ».

Dans ce combat contre le virus, l’Agence onusienne indique avoir maintenant identifié 168 laboratoires dans le monde entier qui disposent de la technologie adéquate pour diagnostiquer ce nouveau coronavirus.

 « Une autre cargaison de 150.000 tests est en cours d’assemblage à Berlin aujourd’hui et est destinée à plus de 80 laboratoires dans toutes les régions », a fait valoir le Chef de l’OMS.

La semaine dernière, le Centre africain de prévention et de contrôle des maladies a organisé une session de formation au Sénégal avec 12 pays, en utilisant des tests envoyés par l’OMS. D’autres formations auront lieu en Afrique du Sud la semaine prochaine.

« L’OMS continuera à travailler avec tous les pays pour prévenir et détecter rapidement les nouveaux cas de coronavirus et pour sauver des vies », a conclu Dr Tedros.

Xavier-Giles CARDOZZO     

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés