Showbiz: les démêlés de l’ex-copine de DJ Arafat

Afriquinfos Editeur 25 Vues
3 Min de Lecture
l’ex-copine DJ Arafat

Abidjan (© 2020 Afriquinfos) –  La célébration de son 34ème anniversaire aura attiré de sérieux ennuis à l‘actrice ivoirienne Emma Lohoues et à ses célèbres invités. L’indignation provoquée par ces réjouissances organisées par l’ex-copine du défunt « roi du coupé-décalé », DJ Arafat sur les réseaux sociaux alors que le pays est soumis à des mesures strictes en raison de la propagation du Covid-19, a attiré l’attention des autorités judiciaires qui ont sévi.

Leurs excuses publiques n’y auront rien fait. Le 17 avril dernier en plein couvre-feu et alors que les autorités ivoiriennes ont décrété des mesures dont la distanciation sociale pour endiguer la propagation du Covid-19, Emma Lohoues avec des invités triés sur le volet, festoyaient à l’occasion de son 34ème anniversaire. Comme souvent dans ces cas-là, des photos et vidéos ont fait le tour réseaux sociaux suscitant de vives réactions de leurs compatriotes. Les commentaires faisaient notamment référence à l’exemple que devaient donner ces personnalités publiques dont certaines étaient pourtant aux devants de la sensibilisation pour faire respecter les mesures barrières par leurs compatriotes. L’un des invités qui a fait l’objet de plus de critiques est l’homme d’affaire et jet-setter, « Molare ».

L’ex-copine d’Arafat, Emma Lohoues a été auditionnée

C’en était assez pour que le Procureur de la République se saisisse de l’affaire et interpelle tout ce beau monde. L’ex-copine d’Arafat, Emma Lohoues a été auditionnée puis condamnée à six mois de prison avec sursis et deux millions FCFA d’amende assortis d’une recommandation ferme du juge. Selon le verdict, Emma Lohoues doit s’impliquer dans les campagnes de sensibilisation contre le Covid-19.

L’artistes Molare a été quant à lui condamné à 6 mois de prison avec sursis et 3 millions d’amende. « Voilà! Nous sommes dans un pays de loi et nous reconnaissons les faits’», a-t-il écrit sur les réseaux sociaux tout en présentant ses excuses : « Je vais refaire mon dépistage COVID-19 qui avait été fait il y a une semaine. Je me mets en auto confinement jusqu’à ce que j’ai les résultats des tests. Je vais recommander la même chose aux autres invités. Et je vais tacher de mener des actions pour mobiliser plus que je ne le faisais sur les risques liés à la pandémie. Je m’excuse en mon nom et au nom de ma petite sœur aussi … C’était une erreur et ça ne change rien en mes engagements pris auprès des plus démunis. On va redoubler d’efforts et s’améliorer », a promis Molaré.  Une autre figure des réseaux sociaux épinglée dans cette affaire est Eudoxie Yao qui elle aussi a été condamnée à payer à une peine de 6 mois de prison avec sursis assortie d’amende de 3 millions de FCFA.

Pour sûr, le prochain anniversaire auquel ils prendront part sera post-covid.

Boniface T.