La rentrée politique de Barack Obama : contre le Covid-19 et Trump

Rentrée politique de Barack Obama

Rentrée politique de Barack Obama | Suite aux multiples attaques de l’actuel locataire de la Maison Blanche, l’accusant entre autres d’espionnage et d’avoir sous son mandat trop fraternisé avec la Chine qu’il accuse d’être responsable de la propagation du Covid-19 aux Etats-Unis, Barack Obama a fini par réagir.  La contre-attaque de l’ancien président américain s’est faite ce week-end à la faveur d’émissions de télévisions où il devait motiver de jeunes étudiants. Il n’a pas manqué de critiquer la gestion de la crise du coronavirus par l’administration Trump.

Pas une seule fois, l’ancien locataire de la « White House » n’a prononcé le nom de son successeur mais tout le monde savait de qui il parlait. Comment pouvait-il en être autrement quand ces dernières semaines, Donald Trump empêtré dans une gestion approximative de la gestion du Coronavirus n’a cru mieux que de s’attaquer à son prédécesseur, l’accusant presque d’avoir fait entrer le Covid-19 aux Etats-Unis pour avoir trop familiarisé avec la Chine ou encore l’accusant d’espionnage et de tentative de déstabilisation.  L’occasion était donc trop belle pour que Barack Obama ne lui réponde pas.

Ce dernier assis aux côtés de son épouse, Michelle, devait ce samedi, prononcer une allocution largement diffusée via des chaînes de télévision et sur les réseaux sociaux,  à l’intention des diplômés du réseau des universités historiquement noires (HBCU) et d’élèves américains. A ces derniers, l’ancien Président a notamment déclaré : « Plus que tout autre chose, cette pandémie a finalement totalement levé le rideau sur l’idée que beaucoup de gens au pouvoir savent ce qu’ils font», et d’enfoncer le clou « Beaucoup d’entre eux ne font même pas semblant de diriger ». Des piques bien senties qui visaient évidemment Donald Trump. La gestion de ce dernier de la crise du coronavirus et ses déclarations quelques peu ubuesques sur la pandémie du coronavirus , font l’objet de vives critiques.

Barack Obama qui a ouvertement affiché son soutien à la candidature de Joe Biden, en a évidemment profité pour battre campagne pour son ancien Vice-Président. Ainsi a-t-il notamment évoqué « les inégalités sous-jacentes et le fardeau historiquement porté par les communautés noires dans ce pays » que révèlent un peu plus la pandémie du coronavirus. L’ancien président des Etats-Unis a assuré qu’il passerait autant de temps que nécessaire à faire campagne aussi intensivement que possible pour Joe Biden donc contre Donald Trump dont il a en privé qualifié la gestion de la crise sanitaire actuelle de « désastre chaotique absolu ».

Boniface T.

Ne ratez pas de nouvelles sur le coronavirus.

 

Ces articles devraient vous intéresser :

Coronavirus : la CAF dit suivre de très près la situation et n’exclut pas de faire annuler des match...
L’état de la pandémie en Afrique au 25 juin 2020
Littérature : l’Algérien Abdelouahab Aissaoui, lauréat de l’IPAF 2020
L'Algérie entame timidement son déconfinement
Riposte contre le Covid-19 : les chercheurs ivoiriens invités à dévoiler les fruits de leurs recherc...
La CEDEAO s'inquiète de l'insécurité alimentaire pouvant frapper 17 millions de personnes dans le Sa...
Le Cameroun accusé d'avoir traité le coronavirus à la légère
Lutte contre le Covid-19 : le Mali prend des mesures et apporte un financement
COVID-19 : les joueurs du FC Barcelone cèdent 70% de leurs salaires pour soutenir leur club
Covid-19 : Pretoria refuse tout programme d'ajustement structurel du FMI
L’OACI détaille l’impact de la Covid-19 sur le tourisme africain
L’état de la pandémie en Afrique au aout 13 aout 2020
Sahel : le coronavirus ne suffit pas à dissuader les migrants
L’état de la pandémie en Afrique au 22 juin
Coronavirus : Donald Trump promet un soutien à Cyril Ramaphosa
Le confinement prolongé jusqu'au 29 mai en Algérie
Après Fitch et Moody’s, Standard & Poor‘s dégrade la note de l’Afrique du Sud
Coronavirus: frontières fermées et état d'urgence sanitaire au Soudan
L’état de la pandémie en Afrique au 2 juin 2020
Moncef Slaoui, l'immunologiste missionné par Trump pour trouver un vaccin au Coronavirus
Coronavirus : les pays face aux préjugés, aux fake news et à la surenchère
Les leçons du Covid-19 en Afrique selon le premier sondage panafricain Deloitte/Opinionway
Le rand sud-africain à son niveau historique le plus bas
L’état de la pandémie en Afrique au 27 juin 2020

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés