Huawei appelle à l’évolution des réseaux pour un développement vert lors de la COP27

Sharm El-Sheikh (© 2022 Afriquinfos)- Un dirigeant de Huawei a déclaré jeudi que les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) permettront de numériser l’industrie, de stimuler l’innovation mais également de rendre les autres industries plus vertes.

Ces remarques ont été faites lors d’une session organisée par le Global Innovation Hub (UGIH) de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) à l’occasion de la 27e Conférence des parties (COP27), qui se tient actuellement à Sharm El-Sheikh, en Égypte.

Faisant référence à « l’effet de levier », Philippe Wang, Vice-président exécutif de Huawei Northern Africa, a déclaré que les TIC « rendent d’autres industries plus respectueuses de l’environnement ».

« La 5G, l’intelligence artificielle, l’analyse des données, le calcul cloud – toutes ces choses amélioreront les processus industriels de manière à réduire la consommation d’énergie et à diminuer les émissions de carbone », a-t-il déclaré.

Selon Philippe Wang, de la même manière que les TIC permettent à l’éclairage public de s’éteindre quand personne n’est autour, les stations de base sans fil 5G peuvent s’éteindre automatiquement quand il n’y a pas de trafic de données, permettant ainsi d’économiser de l’énergie.

Les stations de base ont besoin d’une source d’énergie et possèdent des antennes. De son côté, au Nigeria et en Angola, Huawei a remplacé les générateurs diesel par des panneaux solaires qui offrent une source d’énergie électrique plus propre. Dans le même temps, l’entreprise a lancé une antenne 5G verte qui couvre une zone allant jusqu’à 500 mètres en utilisant la moitié de sa puissance de transmission, celle-ci permettant dès lors de réduire la consommation d’énergie de 30 %.

Intervenant également lors de la session de ce jeudi, Luis Neves, PDG de Global Enabling Sustainability Initiative (GeSI), a quant à lui souligné que le numérique devait être au cœur de la conversation sur le climat.

« Si l’on associe l’esprit de durabilité au numérique, je pense que nous pouvons tout à fait créer une machine puissante pour faire avancer l’agenda de la durabilité, tout en accélérant l’acheminement vers un monde où dans lequel 10 milliards de personnes pourront jouir d’une vie saine. Dans ce cadre, les entreprises devraient prendre en considération à la fois leur empreinte carbone, tout en proposant des solutions pour lutter contre le changement climatique », a-t-il ainsi déclaré.

À cette fin, les membres de l’UIT-T, parmi lesquels Huawei, ont proposé une norme pour mesurer la consommation d’énergie des réseaux. Connu sous le nom d’indicateur énergétique de l’intensité carbonique du réseau (NCIe), cette norme a été approuvée par l’UIT-T le 19 octobre 2022, en tant que recommandation UIT-T L.1333.

Selon Nompilo Morafo, Responsable en chef du développement durable et des affaires de l’entreprise du groupe MTN, une « action durable et mesurable » est la clé pour atteindre les objectifs de zéro émission nette. « Dans cette démarche, l’utilisation des technologies numériques offre un potentiel particulièrement intéressant pour accroître la production d’énergie verte et améliorer l’efficacité énergétique de toutes les industries », a-t-elle ajouté.

La session de l’UGIH de la CCNUCC, intitulée « ICT for Green », s’est notamment penchée sur la manière dont la technologie transformatrice des TIC pourrait être employée pour permettre le développement vert d’un large éventail d’industries, facilitant ainsi l’acheminement du monde vers la neutralité carbone.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés