Comprendre la volteface d’Elon Musk au sujet du rachat de Twitter

San Francisco (© 2022 Afriquinfos)- Le rachat de Twitter par le milliardaire d’origine sud-africaine, Elon Musk, a tout l’air d’un feuilleton avec de nombreux rebondissements. Après avoir fait machine arrière suite à son offre initiale et déclenché une procédure judiciaire à l’encontre du réseau social, le fantasque homme d’affaires a, à nouveau, déposé 44 milliards de dollars sur la table et veut conclure le deal.

 Voulant s’éviter une longue procédure judicaire, Elon Musk va finalement racheter Twitter au prix initialement annoncé, 44 milliards de dollars. C’est ce qu’on annoncé mardi ses avocats alors que le procès entre les deux parties doit se tenir dans deux semaines. Cette dernière annonce viendra peut-être mettre fin à plusieurs mois de bras de fer entre le patron de Spaxe X et le Conseil d’administration du réseau social.

Après son offre initiale de rachat qui s’est soldée par la signature d’un accord le 25 avril 2022, Elon Musk s’était rétracté obligeant Twitter a engagé des poursuites pour le contraindre à honorer sa part du deal. Une longue procédure se profilait avant que ne survienne ce mardi, le courrier adressé à l’entreprise de San Francisco. Dans celui-ci, l’homme d’affaires « entend conclure la transaction selon les termes prévus’’. Elon Musk avait bombardé Twitter de critiques avant et après la signature du contrat, accusant notamment la plateforme de censurer les utilisateurs. Il avait justifié son retour en arrière en affirmant que la proportion de spams et de faux comptes sur la plateforme était largement supérieure à 5%.

Comme à l’accoutumée, c’est via un tweet, qu’Elon Musk a commenté son dernier mouvement dans le bras de fer qui l’oppose à Twitter. ‘’Acheter Twitter est un accélérateur pour créer X, l’appli pour tout » a-t-il posté. La première fortune mondiale n’a jamais caché son intention de racheter l’Oiseau bleu pour la réduire à sa plus simple expression. En août, interrogé sur la possibilité de créer son propre réseau social, il a répondu « X.com ». « J’ai une sorte de grande vision pour ce que X.com ou l’entreprise X aurait pu être (…) Je n’ai pas besoin de Twitter, mais Twitter pourrait probablement l’accélérer de trois ans. Je pense que c’est quelque chose qui pourrait être très utile pour le monde », a-t-il laissé entendre.

La possibilité que Twitter devienne la propriété d’Elon Musk n’enchante pas tout le monde. Le milliardaire a toujours milité pour un assouplissement du règlement et de la modération des contenus.

S. B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés