Le président égyptien par intérim dénonce les remarques "falsifiées" d’un sénateur américain

Afriquinfos Editeur 11 Vues
2 Min de Lecture

Le conseiller médiatique de la présidence égyptienne Ahmed al-Mislimani, citant M. Mansour, a déclaré que les remarques de M. McCain falsifiaient les faits, et a rejeté catégoriquement ses propos maladroits, a rapporté l'agence de presse gouvernementale MENA.

Le président américain Barack Obama s'est abstenu d'utiliser le mot "coup d'Etat" pour décrire la dernière évolution politique en Egypte, cependant, M. McCain a insisté sur le fait qu'il s'agissait bien d'un coup d'Etat. Cette déclaration pourrait avoir un impact, comme la loi américaine appelle le gouvernement à suspendre l'aide à tout pays dont l'armée a renversé un dirigeant démocratiquement élu.

Estimant que l'administration de Mohamed Morsi devrait être critiquée, M. McCain a également annoncé mardi au Caire que "les circonstances de la destitution de M. Morsi étaient un coup d'Etat. C'était une transition de pouvoir sans scrutin", a rapporté l'agence MENA.

Accompagné de son collègue Lindsey Graham, M. McCain est arrivé lundi au Caire pour une visite de deux jours afin de rencontrer les dirigeants égyptiens par intérim et des membres de l'organisation des Frères musulmans.

Les deux Américains, qui ont appelé les responsables égyptiens à libérer les prisonniers politiques et à lancer le dialogue national, sont venus dans le cadre des efforts intensifs de médiation déployés par les pays étrangers pour régler l'impasse entre le gouvernement intérimaire et les partisans de M. Morsi. Cependant, M. al-Mislimani a déclaré mardi que la pression étrangère a dépassé les normes internationales