RDC : 20 ans de prison requis contre Kamerhe, son conseil saisit l’ONU

20 ans de prison pour Kamerhe

20 ans de prison pour Kamerhe | Le Procès dit de détournement de fonds publics dans le programme des 100 jours en RDC impliquant le Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat, Vital Kamerhe, est arrivé à un tournant décisif. Fin des plaidoiries avec la réquisition du Procureur Général qui sollicite 20 ans de travaux forcés pour détournement, 15 ans pour corruption et 10 ans d’interdiction de droits de vote et d’inéligibilité contre les principaux prévenus.

Le Ministère public n’a pas dans la dentelle dans le procès mettant en cause Vital Kamerhe. Il requiert 20 ans de travaux forcés pour détournement, 15 ans pour corruption et enfin 10 ans d’interdiction de droits de vote et d’inéligibilité contre l’ex-directeur de Cabinet de Felix Tshisekedi. Son co-accusé  Il demande également que l’accusé rembourse les sommes présumées détournées, l’homme d’affaire libanais Sammih Jammal encourt également la même peine à laquelle est assortie une exclusion définitive et l’interdiction d’accès au territoire national. En outre Vital Kamerhe devra rembourser les sommes présumées détournées et verra saisir les sommes se trouvant sur les comptes bancaires de sa femme et de sa belle-fille.

L’homme politique et allié de l’actuel Chef de l’Etat lors de la dernière élection présidentielle, est accusé d’avoir détourné 57 millions de dollars destinés à la construction de logements sociaux dans le cadre du programme des 100 jours lancé par Félix Tshisékedi à sa prise de fonction.

L’accusé réfute ces accusations et explique à la barre, n’avoir jamais négocié un quelconque contrat dans le cadre du Programme des 100 jours. Son implication dans ce dossier serait une cabale politique, soutient-il. C’est également l’avis de ses avocats qui entendent saisir le groupe de Travail de l’ONU sur la détention arbitraire. Son avocat Français Pierre-Olivier Sur affirme qu’il n’est pas prouvé que la détention de Vital Kamerhe soit une mesure nécessaire à la poursuite de l’enquête pour soupçons de détournements de fonds contre lui. Lors de leurs plaidoiries, ses Conseils ont également déploré le manque de preuves de flux financiers coupable dans le dossier et exige sa relaxe.

Boniface T.

Ces articles devraient vous intéresser :

L’ONU fait de la fin du conflit en Libye une perspective réaliste
Sahel : l'ONU alerte sur un prochain péril humanitaire majeur
Guinée : l’ONU lance un appel aux acteurs à plus œuvrer en vue des élections sans violence
RDC : les listes des familles de détenus sont fausses d’après les familles
Election/Message ferme du Conseil de sécurité de l'ONU a l'endroit des Bissau-Guineens !
RDC: "Il faut faire plus" face à Ebola et aux milices, lance le patron de l'ONU à Beni
L’ONU appelle à la cessation des hostilités en Libye, un an après le début de l’offensive militaire ...
La mission des Nations Unies au Mali reste la mission la plus dangereuse de l’ONU (Antonio Guterres)
ONU : Qui de Djibouti et du Kenya deviendra Membre permanent jusqu'en 2022 ?
Le chef de l'ONU bientôt en RDC pour encourager la lutte contre Ebola
RDC/Présidentielle : l’opposition à Genève pour la désignation d'un candidat commun
Vital Kemerhe appelle à voter pour le changement
Paix et la sécurité en Afrique : L'UA et l'ONU s'engagent à intensifier leur partenariat
La situation sécuritaire au Mali a atteint un seuil critique, avertit un expert de l'ONU
Guinée-Bissau : l’ONU salue le bon déroulement du scrutin présidentiel
RDC/Présidentielles : le candidat commun de l’opposition sera connu d’ici le 15 novembre
Lutte contre le Covid-19 dans le monde : L’ONU lance un appel de fonds de 2 milliards de dollars
La situation sécuritaire Au Mali et au Sahel, se détériore à un rythme alarmant (ONU)
ONU : le Kenya siègera au Conseil de sécurité de l’ONU après une rude bataille face à Djibouti
Afrique australe: 45 millions de personnes menacées par la famine, selon l'ONU
Bissau: l'ONU prolonge une dernière fois sa mission et appelle au dialogue politique
ONU/Afrique au Conseil de sécurité entre 2021 et 2022: Djibouti tacle les manœuvres de Nairobi
L’ONU suspend sa collaboration avec Caritas Centrafrique après une accusation d’ Abus sexuel
Le Conseil de sécurité de l'ONU réclame la libération de Soumaïla Cissé

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés