Maurice : Alerte à la grippe H1N1 à l’aéroport international de Plaisance

Afriquinfos Editeur 3 Vues
3 Min de Lecture

Des informations non confirmées avancent que deux autres cas de A (H1N1) auraient été diagnostiqués après cette première hospitalisation alors que sources du ministère de la Santé, on apprend qu'une trentaine de cas ont déjà été enregistrés sur l'île.

Des employés de la Mauritius Duty Free Paradise Co Ltd où travaille la personne infectée sont très inquiets après cette première hospitalisation et ont déploré l'absence de communication de la part des autorités.

Néanmoins une vaste opération de nettoyage et de désinfection a été organisée mercredi. Par ailleurs, le personnel de l'unité des soins intensifs de l'hôpital de Candos (centre de l'île) craint également pour son état de santé, avec le syndicat des infirmiers montant en première ligne pour réclamer que le protocole nécessaire pour protéger le personnel de l'hôpital soit appliqué dans toute sa rigueur dans les meilleurs délais.

Toutefois, le ministère de la Santé affirme qu'il n'y a pas lieu de céder à la panique. Le virus H1N1 se traite comme toutes les grippes saisonnières, assure un médecin.

Le Dr Nundlall, directeur adjoint au service de Santé, a déclaré à la presse jeudi que le ministère de la Santé veut étudier l'évolution de la grippe A (H1N1).

"Ce que nous voulons savoir, c'est comment le virus de cette grippe circule. Dès qu'on a un cas suspicieux, il y a un protocole à suivre avec un traitement spécifique", a-t-il dit.

A Maurice, il y a trois types de virus, à savoir la grippe B, la grippe A (H3N2) et la grippe A (H1N1). Le Dr Nundlall a rappelé que depuis 2010, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a déclaré la fin de la pandémie.

"Il y a un vaccin contre cette grippe qui a été développé. De ce fait, la grippe A (H1N1) fait partie de la catégorie des grippes saisonnières. Cependant, au pays, les gens peuvent contracter la grippe A (H1N1) tout au long de l'année, car nous avons un climat tropical", a-t-il expliqué.

La population mauricienne a été fortement invitée à se faire vacciner à travers des campagnes de prévention mises en place par le ministère de la Santé.