Maroc : Lancement des projets de réhabilitation de l’ancienne médina de Marrakech

Afriquinfos 14 Vues
3 Min de Lecture

Marrakech (© 2016 Afriquinfos)- Le Roi Mohammed VI a procédé, mercredi, au lancement du projet de requalification du circuit touristique de la Place «Ben Youssef» vers la Place «Jamaâ El Fna» en passant par la Place «Ben Saleh», et de celui de réhabilitation de trois Foundouks implantés au cœur de l’ancienne médina de Marrakech.

Cette initiative fait partie du plan de développement «Marrakech, Cité du renouveau permanent», visant la préservation et à la pérennisation du patrimoine historique national, et le renforcement du positionnement de la Cité ocre en tant que destination touristique phare du Maroc.

Ces projets, qui mobilisent des investissements de plus de 31 millions de dirhams, pour l’ancienne médina de Marrakech, visent l’amélioration des conditions de vie des populations, le développement du cadre bâti de cette cité-musée, et la préservation de son patrimoine historique et architectural.

Doté d’une enveloppe budgétaire de l’ordre de 27 millions de dirhams, financée par la direction générale des collectivités locales du ministère de l’Intérieur, ce projet permettra également la mise en valeur des places publiques «Ben Youssef», «El Moukef», «Merstane», «Rahba Lakdima», «Jamaâ El Fna», et «Ben Saleh». Cette dernière connaitra des travaux de restauration très importants selon une démarche patrimoniale de préservation de son authenticité et de son intégrité historique.

Il s’agira également de la restauration des toitures en bois, le revêtement des sols, la réhabilitation des portes de quartiers, le traitement des problèmes de raccordements aux réseaux techniques, la pose du mobilier urbain adapté, la modernisation du réseau d’éclairage publique et la plantation de plantes et arbres d’ornement typiques et spécifiques à l’ancienne médina.

Le second projet lancé en ce jour est celui de la réhabilitation des Foundouks traditionnels «Selhem», «Ziyat», et «Sidi Abdelaziz», pour un investissement global de 4,14 millions de dirhams financés par l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH).

Ce projet, qui bénéficiera à 125 maîtres-artisans et 300 artisans dans les métiers de menuiserie, de tissage, de maroquinerie, et de dinanderie, traduit l’esprit même de l’INDH, s’inspirant de la philosophie royale qui vise la lutte contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion sociale. Il sera fin prêt en août 2017.

Les foundouks réhabilités témoignent des relations humaines et commerciales florissantes qu’entretenait le Maroc avec l’Afrique.