Forte hausse de l’activité des entreprises marocaines en Afrique subsaharienne

Afriquinfos 7 Vues
3 Min de Lecture

Casablanca (© 2016 Afriquinfos)-Dans sa troisième édition du Baromètre du Développement International élaborée avec l’Association marocaine des exportateurs (Asmex), BearingPoint constate une croissance soutenue du chiffre d’affaires des entreprises marocaines en Afrique subsaharienne

Conscientes du dynamisme sans précédent des économies africaines et du potentiel des différents marchés nationaux ou sous-régionaux, les entreprises marocaines affichent de nouvelles ambitions africaines qui se déclinent dans leurs stratégies de développement sur le continent.

Selon la troisième édition du Baromètre du Développement International du cabinet international BearingPoint  « Se développer en Afrique : regards croisés d’entreprises marocaines », réalisée avec l’Association marocaine des exportateurs, l’Algérie, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Mali et le Sénégal sont les cinq pays dans lesquels les 250 entreprises marocaines sont le plus implantées.

Concernant la nature des opérations menées par les entreprises du panel, plus de 60 % des répondants marocains exportent et distribuent leur production en Afrique subsaharienne, souvent à travers un réseau de partenaires, ce qui constitue la première étape avant d’envisager une implantation sur place.

« On constate toutefois un effet de rattrapage des entreprises marocaines, finalement assez nouvelles sur le continent. L’afro-optimisme est très clairement à présent partagé par les patronats marocains et cela se décline dans les stratégies de croissance et les investissements engagés », explique Jean-Michel Huet, associé chez BearingPoint.

 Il y a cinq ans, pour 86 % des entreprises marocaines interrogées, l’Afrique représentait moins de 5 % de leur chiffre d’affaires. En 2016, le continent pèse plus de 5 % des revenus pour près de la moitié des répondants, et 20 % d’entre eux estiment que l’Afrique constituera plus de 50 % de leur chiffre d’affaires global dans les cinq prochaines années. « Nous assistons depuis quelques années à une impulsion très forte du secteur privé marocain vers la région  subsaharienne. L’appui des autorités du pays et les exemples de réussite portés notamment par les services financiers et l’immobilier ont accéléré le mouvement », explique Monsieur Hassan Sentissi, Président de l’Association marocaine des exportateurs (Asmex).

Innocente Nice