La campagne « 1 jour, 1 femme » voit le jour grâce au Conseil présidentiel pour l’Afrique et World of Women

Abidjan (© 2020 Afriquinfos)-Le Conseil présidentiel pour l’Afrique (CPA) et l’association World of Women un média digital dressant des portraits de femmes aux parcours professionnels inspirants lancent en mars 2020 la campagne « 1 jour, 1 femme ».

Une action qui vise à inspirer les jeunes générations et à rappeler l’importance de l’égalité de genre, engagement central de la France et du CPA.

Il s’agira donc de mettre en valeur pendant un mois 30 femmes aux parcours exemplaires sur le continent africain. Ces portraits ont été réalisés dans le cadre de l’édition africaine de World of Women, conduite par deux étudiantes qui pendant six mois sont allées à la rencontre de femmes engagées pour leurs communautés.

Une action qui vise à inspirer les jeunes générations et à rappeler l’importance de l’égalité de genre, engagement central de la France et du CPA.

Patricia Zoundi Yao, entrepreneuse ivoirienne, Géraldine Robert (photo), basketteuse professionnelle gabonaise, Neusa Marcelino, directrice de CMA-CGM au Mozambique, Ghada Wali, designer graphique égyptienne : la campagne « 1 jour, 1 femme » met à l’honneur des femmes entreprenantes et volontaires, qui incarnent une Afrique plurielle et dynamique.

« Avec chacune de ces femmes, nous avons voulu insister sur le partage d’expériences, expliquent Selma Gasc et Isolde Roumy, co-fondatrices de World of Women. Nous souhaitons ainsi créer un lien de transmission entre les différentes générations de femmes, entre celles qui ont connu toutes les étapes de la vie active et celles qui sont sur le point d’entrer dans le monde du travail et qui ont besoin d’être guidées et soutenues dans la construction de leur carrière ».

A l’avant-garde de la transformation du continent, les femmes africaines restent confrontées à de nombreuses inégalités de genre

La campagne « 1 jour, 1 femme » a aussi vocation a rappelé l’importance de la participation des femmes aux économies africaines, plus de 60% des emplois africains sont occupés par des femmes. Parmi les dix pays comptant le plus de femmes dans le secteur de l’innovation dans le monde, cinq sont africains. Pour autant, les femmes africaines font face à de nombreuses inégalités et discriminations sur le marché du travail, notamment en termes d’accès au financement, de revenus et d’autonomie financière.

C’est ce paradoxe qui guide l’action du CPA en faveur de l’égalité de genre. « Les membres du CPA sont pleinement engagés en faveur de l’émancipation économique des femmes africaines, notamment dans les secteurs de l’agriculture, de la santé, de l’entrepreneuriat et de la culture, rappelle Wilfrid Lauriano do Rego, Coordonnateur du CPA. Tout ce qui favorise l’autonomisation des femmes en Afrique contribue à accélérer la transformation du continent ».

« Les femmes jouent un rôle majeur dans la cohésion sociale et le développement économique du continent et sont donc des actrices clés dans la co-création d’un avenir commun plus équitable et durable. Réduire les inégalités du genre pourrait d’ici 2025 faire croître le PIB africain de 4% » appuie Vanessa Moungar, directrice Genre de la Banque africaine de développement (BAD) et membre du CPA.

La lutte contre les inégalités de genre, un enjeu central de l’engagement de la France et de l’année 2020.

Aussi à l’international. Par exemple, depuis 2016, 50% des opérations financées par l’Agence française de développement (AFD) intègrent des objectifs de réduction des inégalités femme-homme.

L’égalité de genre sera un axe central des grands événements internationaux organisés par la France en 2020, dont le Forum Génération Egalité, le Sommet Afrique-France, qui se tiendra à Bordeaux du 4 au 6 juin, et la Saison Africa 2020, qui mettra à l’honneur l’Afrique contemporaine pendant six mois, de juin à décembre 2020.

V.A.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés