Egypte : Le gouvernement charge le ministre de l’Intérieur de régler le problème des sit-in islamistes

Afriquinfos Editeur 4 Vues
2 Min de Lecture

Dans une allocation télévisée, le ministre de l'Information Doriah Sharaf el-Din a déclaré que la prolongation de cette situation dangereuse sur la place Rabaa Al-Adawiya au Caire et sur la place Al-Nahda à Gizeh, toutes deux occupées par les islamistes soutenant le président déchu Mohamed Morsi, constituait une menace pour la sécurité nationale et les citoyens.

"Le gouvernement a décidé de prendre toutes les mesures nécessaires pour faire face à ces risques et y mettre un terme […] Le terrorisme et les barrages routiers ne sont plus acceptables", a martelé M. Doriah.

Toutefois, Ahmed Aaref, le porte-parole des Frères musulmans dont M. Morsi est originaire, perçoit cette décision du cabinet comme du "terrorisme".

Dans une déclaration publiée sur la version arabe du site internet de la chaîne d'informations américaine CNN, M. Aaref a déclaré que les partisans de M. Morsi poursuivraient leurs manifestations et qu'ils ne craindraient aucune menace, quelle qu'elle soit.

Actuellement, le ministre de l'Intérieur tient des réunions avec les responsables chargés de la sécurité pour étudier les procédures envisageables en fonction des informations disponibles sur les lieux de sit-in, a rapporté l'agence de presse officielle MENA, citant une source sécuritaire.

     Selon cette source, il y aurait d'énormes quantités d'armes automatiques et d'éléments dangereux sur les places Rabaa Al-Adawiya et Al-Nahda.