L’Afrique centrale envisage également réformer le franc CFA

Yaoundé (© 2019 Afriquinfos)- Les six pays de Cemac, la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale, réuni vendredi 22 novembre à Yaoundé ont annoncé leur volonté de réformer le franc CFA. Une décision qui intervient alors que les pays d’Afrique de l’Ouest s’apprêtent à réformer le franc CFA en vue de l’introduction d’une nouvelle monnaie en 2020, l’éco, ceux d’Afrique centrale s’interrogent eux aussi sur l’évolution de la monnaie héritée de la colonisation.

C’est la première fois que collectivement les pays de la Cemac annoncent une telle volonté. Mais ils souhaitent tout de même garder une monnaie commune. Jusqu’à présent plutôt réservé sur une telle évolution, ces pays répondent aux attentes d’une partie de leurs opinions publiques.

Ils ont chargé leur banque centrale, la BEAC, de proposer « dans un délai raisonnable […] un schéma d’évolution ». On n’en sait pas plus pour l’instant, mais le président tchadien, Idriss Déby a été explicite sur l’objectif, « demain, a-t-il dit, quand nous sortirons du franc CFA, nous appartiendrons à un seul cadre monétaire ». Il souhaite donc toujours une monnaie commune, mais qui ne serait plus le CFA.

Mais le président camerounais, Paul Biya, a tempéré les ardeurs, rappelant que « l’actuelle politique monétaire a permis jusqu’à présent d’assurer la stabilité financière de la région ». Ce rappel est un point important, car la situation économique de la zone Cemac ne ressemble en rien à celle de l’Afrique de l’Ouest. Si la zone UEMOA flirte avec des taux de croissance à 6%, c’est loin d’être le cas dans la Cemac.

La ruine a atteint les pays d’Afrique centrale par la crise pétrolière de 2014 qui a failli d’ailleurs entrainé une dévaluation du CFA, finalement évitée par l’activisme de la France et du FMI. Toute réforme monétaire devra s’accompagner de profondes transformations dans la Zone Cemac en raison que ses pays sont encore trop dépendantes du pétrole et insuffisamment diversifiées.

V.A.

Ces articles devraient vous intéresser :

Indicateurs économiques de la Cemac au jaune jusqu’en 2017 au moins (FMI)
Une partie des pays d'Afrique de l'Ouest prêts à adopter 'l'Eco' en 2020
Un nouveau patron à la bourse de l'Afrique centrale
Congo: La compagnie aérienne qui va tout changer
Bilan 2011 : Climat sociopolitique relativement stable en zone CEMAC
Tenue mercredi à Brazzaville du 11ème sommet des chefs d'Etat
La crise centrafricaine émousse le 20ème anniversaire de la CEMAC
CEMAC : Yvon Songuet, directeur général de la BDEAC, emporté par le changement de pouvoir en RCA
Sommet de la CEMAC à Libreville la semaine prochaine en marge du New York Forum Africa
Zone CEMAC : Les projections de croissance pour 2013 révisées en baisse de 5,2 à 3,2%
La CEMAC lance la riposte contre la polio en recrudescence dans la région
Les banques du continent estiment que la dette chinoise n’est pas un problème
CEMAC : Le FMI juge la politique monétaire limitée par le système de taux de change fixe accroché à ...
Relations Maroc UEMOA/CEMAC: Des entreprises marocaines font les yeux doux au Sud du Sahara via la C...
Economie : Débat au FCFA/Kako Nubukpo et Déby ont fait leur part, l’UEMOA et la CEMAC hésitent…
La BEAC prévoit un taux de croissance de 6% dans la CEMAC
Cameroun : Chute des prix du pétrole, la zone CEMAC exposée à des "difficultés" pour les b...
Réunion de la CEMAC : l’intégration et le financement au menu du sommet
CEMAC : Les prévisions de croissance révisées de 3,2 à 2,6%
La Cour de Justice de la CEMAC divisée sur la prolongation du mandat du président Antchouin
La tenue du sommet de la CEMAC à Libreville remet Ali Bongo au-devant de la scène africaine
Gabon : Le sommet des chefs d'Etat de la CEMAC prévu pour le mois de mai à Brazzaville
CEMAC : la lente évolution du marché commun et de l'intégration régionale en débat à Yaoundé
Le Maroc est le premier investisseur africain dans les zones de la CEMAC et de l'UEMOA

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés