Militantisme, complicité avec Alade: L’emploi du temps chargé d’A. Kidjo cet été 2022

Paris (© 2022 Afriquinfos)- Depuis le 11 juin 2022, la chanteuse béninoise Angélique Kidjo et le pianiste Alexandre Tharaud ont repris leur  récital «Les Mots d’amour», un éclectique répertoire de chansons françaises pas nécessairement sentimentales.  Ce spectacle marque le début d’une tournée pour celle qui a décroché en avril dernier un cinquième ‘Grammy Award’ pour son album de pop fiévreuse et engagée, «Mother Nature». 

 L’icône de la musique africaine est de retour sur la scène française en ce mois de juin avec un concert en duo avec Alexandre Tharaud et un disque avec Ibrahim Maalouf, ‘Queen of Sheba’. Depuis qu’elle a quitté le Bénin pour Paris au début de sa vie de chanteuse, la riche carrière d’Angélique Kidjo est marquée par son fort engagement en faveur de l’éducation et de la santé des jeunes filles africaines, et des populations africaines en général. 

Malgré son agenda musical bien chargé, l’ambassadrice de l’UNICEF n’a pas manqué de s’exprimer  en ce 16 juin 2022, Journée internationale de l’enfant africain. «Aujourd’hui, à l’occasion de la #Journée de l’Enfant Africain, nous célébrons les progrès réalisés sur le continent africain pour réaliser les droits des enfants», a écrit la chanteuse sur ses comptes Facebook et Twitter. 

 «Notre travail n’est cependant pas terminé. Aujourd’hui, nous nous engageons à #EndChildMarriage & #EndFGM – et nous assurons que tous les enfants sont en sécurité, en bonne santé et protégés».  «C’est depuis la ville historique et touristique de Ouidah au #Bénin avec les #beninvies #beninois que je souhaite une excellente Journée de l’Enfant Africain à tous les vrais Enfants africains. Très belle journée à vous», a-t-elle ajouté. 

Angélique Kidjo, chanteuse et compositrice ouest-africaine de renom, utilise depuis 2002 son rôle d’ambassadrice itinérante de l’UNICEF pour faire campagne avec passion en faveur de l’éducation des filles. 

 Rendez-vous avec Yemi Alade le 1er juillet 

 La responsable de la Fondation ‘’Batonga’’ collabore avec de nombreux artistes internationaux sur des projets et concerts caritatifs pour soutenir ses causes panafricaines. La légendaire chanteuse béninoise Kidjo donne un concert le 1er juillet 2022 à Vienne (Autriche) avec la chanteuse nigériane Yemi Alade et James BKS (fils de Manu Dibango). 

Kidjo et Aladé ont collaboré pour le vibrant et innovant morceau «Shekere». Une œuvre qui figure sur le dernier album de Yemi Alade, «Woman of Steel». La chanson doit son nom à l’instrument ressemblant à un tambourin, joué dans diverses régions du continent. Alade et Kidjo y livrent toutes deux des paroles encourageantes en anglais et en yoruba sur une production riche en cordes. La chanson enjouée comprend également des interpolations du classique de 1996 de Kidjo, «Wombo Lombo». Le clip est une célébration colorée du continent qui s’ouvre sur un plan de guerriers masaïs. Dans le clip réalisé par Ovie Etseyatse, les artistes mettent en valeur diverses cultures africaines à travers la danse et les vêtements. On peut voir Alade dans des tenues perlées et des imprimés ankara, tandis que Kidjo porte une coiffe zouloue accrocheuse. 

 Kidjo a remporté son 4è Grammy en avril dernier, un évènement lors duquel elle a prononcé un discours de remerciements sur l’importance de soutenir la nouvelle génération d’artistes émergeant du continent. «La nouvelle génération d’artistes venant d’Afrique va vous prendre d’assaut et le moment est venu», s’est projetée l’artiste. 

Le précédent clip d’Alade, « Remind You », mettait en vedette l’acteur béninois Djimoun Hounsou. Elle a sorti «Woman of Steel» en août de l’année dernière, et a salué Kidjo comme l’une de ses plus grandes inspirations musicales dans une interview avec «OkayAfrica». Ajoutant également que «Shekere» avait nécessité deux ans de préparation. «C’est mon préféré parce que j’ai enfin pu travailler avec quelqu’un qui m’a inspiré en grandissant, et qui m’inspire encore, et qui atteint toujours les sommets que je veux atteindre en tant que femme africaine», s’est félicitée Yemi Alade. 

Dans sa discographie, Angélique Kidjo s’intéresse également à l’histoire de l’esclavage, et explore les façons dont la musique africaine a influencé les musiques afro-américaines, afro-brésiliennes, cubaines et caribéennes. Elle souhaite changer la perception de la musique africaine en Occident, et est convaincue que les influences de la musique africaine sont à la source de tous les genres musicaux d’aujourd’hui. La tournée de Mme Kidjo se poursuit jusqu’en 2023. 

 V. A.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés