Afrique-Triennale: Les chefs d’Etat ont pris l’engagement de promouvoir les connaissances

Afriquinfos Editeur
2 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Après avoir dressé un diagnostic du secteur de l'éducation et de la formation dans leurs pays respectifs, Blaise Compaoré et ses homologues ont pris l'engagement "ferme" de promouvoir les connaissances.

Les chefs d'Etat et de gouvernement ont aussi pris l'engagement de suivre la mise en oeuvre des recommandations de cette rencontre. Une évaluation, selon Blaise Compaoré qui se fera avec l'apport de ses homologues et cela, un an avant la tenue de la prochaine triennale sur l'éducation.

Faisant le point sur leurs programmes d'éducation dans leurs pays respectifs, les chefs d'Etat et de gouvernement ont expliqué que cette situation ne satisfait pas pour le moment, soit à cause des efforts diversifiés dans plusieurs domaines, soit à cause de l'insuffisance des moyens ou encore les problèmes sociopolitiques qui gênent les progressions dans le domaine de l'éducation et de la formation.

- Advertisement -

Selon les chefs d'Etat, les expériences des uns et des autres montrent qu'après 50 années d'indépendance, l'heure n'est plus à négliger les acqauis des connaissances, connaissances qui constituent la base de tout développement.

Les chefs d'Etat et de gouvernement ont démontré au cours des échanges, la nécessité pour les Africains de changer de méthode et de mettre l'accent sur l'éducation et la formation professionnelle, acte qui permet de sortir du sous développement.

Outre le président burkinabé Blaise Compaoré, le panel a regroupé Amadou Toumani Touré (Mali), Mahamoudou Issoufou (Niger), Dramane Ouattara (Côte d'Ivoire), les chefs de gouvernements du Rwanda et du Bénin.