Casablanca Finance City honorée par le Prix de la Francophonie Economique 2016 pour ses nombreuses innovations

Afriquinfos
2 Min de Lecture

Le jury international 2016 présidé par l’ancien ministre français Xavier Darcos a attribué à Casablanca Finance City (CFC) le prix de la Francophonie Economique qui a été remis à la place marocaine par le souverain belge, en présence du Vice-Premier Ministre belge Didier Reynders, et d’un parterre de personnalités internationales.

Le prix de la Francophonie Economique récompense chaque année une entreprise ou institution qui s’est distinguée pour des innovations ou des réussites remarquables dans les domaines de la Gestion et du Management. L’entreprise ou l’institution doit, en outre, évoluer dans le cadre d’une Charte éthique et de responsabilité exemplaires, et respecter les principes de bonne gouvernance.

Distinguée pour son «rôle stratégique en faveur de l’intégration financière du continent noir», l’entreprise lauréate, le CFC, était représentée à cette cérémonie par son Directeur général, Saïd Ibrahimi. «Cette prestigieuse récompense confirme la justesse du positionnement de Casablanca Finance City, une initiative née en 2010 de la vision et la volonté de Sa Majesté Mohammed VI, et qui s’inscrit dans les orientations royales visant à promouvoir les partenariats sud-sud», s’est réjoui le sieur Saïd Ibrahimi.

CFC au service d’une Afrique performante

- Advertisement -

Classée première place financière d’Afrique dans le dernier rapport du Global Financial Center Index (GFCI) et dépassant la barre des 100 entreprises labellisées CFC en avril 2016, la place CFC continue d’attirer les entreprises désireuses de se développer en Afrique et confirme ainsi son rôle de hub financier régional. La Chine est l’une des dernières puissances mondiales à avoir fait confiance au CFC. Ce joyau financier inventé par le Maroc vise aussi à attirer et encourager les investisseurs internationaux à s’épanouir en Afrique en leur offrant des conditions financières idoines.

Georges SAMIR