Une personne tuée lors d’un affrontement entre les forces de sécurité et des hommes armés au sud du pays

ecapital
3 Min de Lecture

Cette source indique que des affrontements violents ont commencé vers 18h00 locales, soit 16 h00 GMT entre les forces de sécurité (Police nationale) et un groupe d'hommes armés de fusils dans cette localité plus précisément dans la vallée de la rivière Dama.

Il y aurait eu plusieurs échanges de coups entre les deux parties selon la source d'information. Et c'est après échanges de ces coups de fusils que la police a retrouvée le matin de ce lundi un cadavre d'un homme qui aurait été fait otage par le groupe d' hommes armés, selon ses propres dires.

Non loin de là, c'est un chef de ménage qui a été grièvement blessé à la grenade lancée par des inconnus dans sa maison à travers la fenêtre dans la nuit dimanche à lundi sur la colline de Karagara en zone Buruhukiro de la commune Rumonge toujours en province de Bururi. La personne connue sous le sobriquet de Mwarimu serait victime des conflits fonciers selon toujours la source.

- Advertisement -

Plus loin vers l'est du pays, ce sont trois personnes qui ont été blessées à la machette par un groupe de gens armés de machettes la même nuit de dimanche à lundi sur la colline de Muhindo de la commune Gisuru de la province de Ruyigi. L' administrateur de la commune de Gisuru Egide Ndikuriyo qui a été contacté par Xinhua a fait savoir que les faits se sont produits vers 18h00 locales (16h00 GMT) et que c'est un groupe de cinq hommes dont deux étaient armés de fusils et trois armés de machettes qui ont fait irruption dans le ménage blessant grièvement à la machette trois personnes dont le chef de colline en la personne de Kagoma Léonidas. Son vélo a été emporté par les malfaiteurs et la boutique saccagée où des biens d'une valeur de plus de 230 000 francs burundais (183 dollars) ont été volés.

L'administrateur Egide Ndikuriyo a indiqué que ce groupe de malfaiteurs ont laissé des tracts dans leurs fuites vers la Tanzanie, pays voisin du Burundi à l'est. Ces tracts intimidaient le chef de colline qu'ils n'ont pas pu tuer.

Les communes de Buyengero et de Rumonge en province de Bururi au sud du pays et la commune de Gisuru en province de Ruyigi à l' est du Burundi sont souvent des théâtres de violences entre des hommes armés et les forces de défense (armée) et de sécurité ( police) depuis les dernières élections générales de 2010 où des partis regroupés au sein de l'Alliance des démocrates pour le changement au Burundi qui s'est constituée après ces élections en ont rejeté les résultats.