Axe Maroc-Nigeria: l’industrie des engrais au centre d’un accord stratégique

Afriquinfos 5 Vues
2 Min de Lecture

Abuja (© 2016 Afriquinfos) – Le secteur agro-industriel africain pourrait sou peu connaître des exploits. Les groupes nigérian Dangote et marocain OCP se sont engagés à travers une plateforme de fabrication d’engrais au Nigeria ainsi qu’une usine d’acide phosphorique à Jorf Lasfar. Les deux pays ont procédé à la signature d’une convention intervenue le vendredi 2 décembre dans la capitale nigériane sous la présidence du roi du Maroc Mohamed VI et du président du Nigeria, Muhammadu Buhari.

A l’occasion, ce sont cinq conventions et mémorandums d’entente dans les domaines de l’agriculture, la pêche, les services aériens et les énergies renouvelables, qui ont été signés. Dans ces quatre secteurs en effet, le Maroc a développé une expertise et qu’il cherche à exporter vers le reste du continent africain.

Pour la première fois, le Nigeria et le Maroc se retrouvent autour d’une telle initiative de coopération. En tout cas, avec les conventions signées, se trouve établi entre les deux, un partenariat qui porte sur l’ensemble de la chaîne de valeur agricole au Nigeria. Un partenariat qui va « de la mise en place de solutions fertilisantes adaptées à la nature des sols et des cultures nigérians à la disponibilité des engrais sur le marché nigérian, en plus de la mise en place de mesures d’accompagnement auprès des agriculteurs locaux ».

Tout porte à croire que la plateforme ainsi mise en place permettra non seulement de répondre à la forte demande du marché intérieur nigérian, mais aussi d’exporter les engrais vers d’autres régions d’Afrique. A noter que l’usine d’engrais de Dangote, que devrait alimenter le phosphate de l’OCP, fait partie d’un vaste projet industriel d’un coût de 9 milliards de dollars, lequel inclut également la construction d’une raffinerie de pétrole.

Vignikpo Akpéné