Limogé en avril, Amr Fahmy se lance dans la course à la présidence de la CAF

Limogé en avril, Amr Fahmy se lance dans la course à la présidence de la CAF

Le Caire (© 2019 Afriquinfos)- Dans la longue liste des affaires qui ont terni la Confédération Africaine de Football (CAF) figure celle « Amr Fahmy ». L’ancien Secrétaire général de l’instance continentale avait défrayé la chronique en adressant une lettre à la FIFA dans laquelle il dénonçait des actes de corruption et de harcèlement sexuel à l’encontre d’Ahmad Ahmad, le Président de la CAF.

Amr Fahmy refait surface et c’est pour annoncer sa candidature à la Présidence de la Confédération Africaine de Football (CAF). Il veut donc se présenter contre son ancien mentor Ahmad Ahmad qui briguera un second mandat. Selon les médias locaux, l’ancien protégé du malgache croit fortement en ses chances. L’Egyptien de 36 ans s’était fait un peu discret après son limogeage de l’instance où il occupait le poste de Secrétaire Général. Le 11 avril 2019, un communiqué annonçait son éviction « Le «comité exécutif de la CAF a pris la décision le 11 avril de révoquer Amr Fahmy», avait indiqué Nathalie Rabe, responsable de la communication de Confédération, affirmant par ailleurs «ne rien savoir sur les accusations» en question. Un mois plus tôt, dans une lettre adressée à la FIFA et y détaillait ses accusations de corruption – paiement de pots de vin à plusieurs dirigeants, usage personnel de fonds de la CAF – et de harcèlement sexuel à l’encontre de plusieurs salariées de la Confédération de la part de son président.  

Le prochain congrès électif à la CAF est prévu pour 2021 et selon une nouvelle mesure le mandat de quatre n’est renouvelable que 3 fois.

S.B.

Laisser un commentaire