Le procès de Lamine Diack, ex-patron de l’IAAF reporté à juin

Le procès de Lamine Diack, ex-patron de l’IAAF reporté à juin

Paris (© 2020 Afriquinfos)- C’est ce lundi que s’est ouvert à Paris le procès de l’ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme, Lamine Diack. Mais il faudra encore attendre le mois de juin pour connaître le dénouement de cette affaire de gros sous dans laquelle celui qui a régné pendant plus de 15 ans sur l’athlétisme mondial, est accusé de corruption et de blanchiment d’argent.

Des éléments reçus quelques heures avant le début du procès, ont poussé les procureurs financiers ont demandé le report du procès de Lamine Diack. Il s’agit d’une pile de dossiers en provenance  de Dakar qu’ils souhaitent avoir du temps pour l’étudier. « Ces pièces, nous les avons reçues physiquement ce matin […] n’avons pas pu les étudier », ni les communiquer aux autres parties », a précisé l’un des procureurs financiers, Arnaud de Laguiche. Parmi ces éléments, une audition du fils de Lamine Diack, l’ancien puissant conseiller marketing de l’IAAF Papa Massata Diack, réfugié à Dakar depuis le début des investigations, et qui n’a jamais répondu à la justice française, apprend-t-on.

Il s’agit de déterminer la responsabilité et l’implication de l’ancien dirigeant et de son fils dans un système de corruption visant à couvrir des athlètes russes dopés. Lamine Diack, 86 ans est notamment accusé de corruption active et passive, d’abus de confiance et de blanchiment en bande organisée. Le Sénégalais risque 10 ans de prison ainsi qu’une importante amende. 

Le procès est donc renvoyé à juin pour permettre aux deux parties de prendre  connaissance et d’étudier les pièces envoyées par la justice sénégalaise.

Bonifarce T.

Laisser un commentaire