Le PNUD Afrique s’attaque aux causes de la crise au Sahel au lieu des symptômes

New-York (© 2021 Afriquinfos)- A l’initiative du Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) une nouvelle offre programmatique a été lancée le jeudi 09 décembre dernier au cours d’un évènement mondial. Dénommée, « Une régénération » – Opérationnaliser la Stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel (UNISS), cette offre vise à libérer le potentiel socio-économique dont regorge la région du Sahel et ainsi opérer sa transformation.   

Avec ses immenses potentialités et malgré un contexte sécuritaire et climatique pas des plus avantageux, la région du Sahel devra pouvoir renouer avec la prospérité. C’est l’analyse faite par lea PNUD et qui motive le lancement d’« Une Régénération » qui  est un programme de 3,6 milliards de dollars, qui se concentre sur trois domaines principaux, la gouvernance, l’énergie et la jeunesse, qui sont l’ensemble de ce qui transformera et maintiendra le développement au Sahel. L’offre tirera parti des nouvelles capacités du PNUD en partenariat avec les agences sœurs des Nations Unies – et déploiera des interventions transformatrices pour briser les cycles de besoin.

Il s’agit désormais pour le PNUD et ses partenaires de se « concentrer plus sur les symptômes que sur les causes » « la solution à ces problèmes a toujours été de chercher une réponse à la crise en passant par la livraison d’une aide humanitaire de courte durée » a fait savoir Achim Steiner, secrétaire général adjoint de l’ONU et administrateur du PNUD. « Aujourd’hui devrait marquer un moment de réflexion pour voir si le monde peut aller au-delà̀ de sa conception actuelle du Sahel vu à travers le prisme de ses crises. La nouvelle offre programmatique du PNUD pour la région du Sahel, Une Régénération, s’attaquera aux causes sous-jacentes de l’instabilité́ et aidera à libérer l’incroyable promesse socio-économique de la région », a-t-il poursuivi.

Le programme couvrira 10 pas à savoir Burkina Faso, Cameroun, Gambie, Guinée, Mauritanie, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal et Tchad. Aussi participant au lancement en ligne du programme, le président nigérien Mohamed Bazoum, s’en est fait le porte-parole « Le Niger, comme tous les pays du Sahel, reconnait le capital d’expérience du PNUD dans la promotion des politiques de développement. La Facilité de stabilisation a permis le retour de nombreuses personnes déplacées dans les zones touchées par le conflit. Je lance un vibrant appel à tous les autres partenaires bilatéraux et multilatéraux pour une mobilisation soutenue afin de répondre à l’ensemble des besoins de financement. »a« Aujourd’hui, nous nous concentrons sur le Sahel. Il s’agit du Sahel auquel nous croyons. Le Sahel que nous voulons voir. Aux Nations Unies, nous savons qu’il est possible d’assister à une régénération », a souligné pour sa part,  Ahunna Eziakonwa, Sous-secrétaire générale de l’ONU et Administratrice adjointe et directrice du Bureau régional pour l’Afrique du PNUD.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés