JO Tokyo 2020: Cissé, Gbagbi, Alfaga, désillusions pour l’Afrique dans la chasse aux médailles

Tokyo (© 2021 Afriquinfos) – Dans leur discipline le Taekwondo, ils étaient cités parmi les meilleures chances de médailles du continent et pour certains les seules possibilités de breloques pour leur pays. Pour leur entrée en compétition c’est la joie à minima dans le cas de la taekwondoïste ivoirienne Ruth Gbagbi et la désillusion pour son compatriote Cheick Cissé qui perd son titre olympique et pour le Nigérien Abdoulrazak Alfaga qui visait clairement l’or olympique.       

Dans leur catégorie respective, ils règnent en maître en Afrique et même au plan mondial mais lors de ces JO de Tokyo, ils ont manqué de peps. Celle qui s’en sort le mieux c’est l’Ivoirienne Ruth Gbagbi. Bien qu’elle aspiré à mieux dans la catégorie des moins de 67 kg, elle s’adjuge la médaille de Bronze après avoir dominé la Brésilienne Milena Titoneli (12-8). La championne du monde de 2017 gagne ainsi sa deuxième médaille olympique. Elle avait également glané le bronze aux JO de Rio 2016. Ruth Gbagbi, quintuple championne d’Afrique des -67 Kg demeure l’unique femme médaille olympique de l’histoire de la Côte d’Ivoire.

Pour son compatriote, la désillusion est totale. Champion olympique en titre des moins de 80 Kg, Cheick Sallah Junior Cissé sort dès les 8èmes de finale. Le premier médaillé d’or olympique ivoirien est sévèrement puni par son adversaire (21-11).

Au nombre des déceptions de ce lundi, le Nigérien Issoufou Alfaga, vice-champion olympique chez les + 80 kg sort lui aussi en 8èmes de finale face à l’Ivoirien Gbane Seydou. Battu 15-9, le porte drapeau de la délégation nigérienne voit son rêve d’or olympique s’envoler.

S.B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés