Covid-19: Où en est la vaccination en Afrique?

Brazzaville (© 2021 Afriquinfos) – Il faut au moins 225 millions de doses de vaccins anti-Covid-19 au continent.  Sans cela, près de 90% des pays africains n’atteindront pas l’objectif mondial de vacciner un dixième de leur population d’ici septembre prochain, continue d’alerter l’OMS. 

L’Afrique accuse un gros retard en matière de vaccination contre la Covid-19.  90% du continent risquent de ne pas atteindre les objectifs de vaccination, alerte l’OMS ! « Seuls sept pays africains (sur 54) ont une chance d’atteindre l’objectif », a averti le Dr Matshidiso Moeti, directrice de l’OMS pour l’Afrique.

 Au moins 225 millions de doses de vaccins sont nécessaires en urgence pour que la majorité des pays puissent respecter le délai, a-t-elle ajouté. L’Afrique a enregistré officiellement plus de cinq millions de cas de la Covid-19 et se trouve sous la menace imminente d’une 3e vague. Selon l’OMS, les nouvelles infections augmentent « d’une semaine sur l’autre ». L’Afrique compte pour environ 1% des plus de 2,1 milliards de doses administrées dans le monde. Seulement 9,4 millions d’Africains sont entièrement vaccinés, et seuls 2% des 1,3 milliard d’habitants du continent ont reçu une dose. Bien loin des 12% de la population mondiale.

Ce faible taux de vaccination cache de grandes disparités. Quelques Etats insulaires comme les Seychelles ou la République de Maurice atteignent respectivement les taux de 71% et 20% de vaccination.

Le Maroc en tête des pays qui vaccinent en Afrique 

Sur le continent, d’autres pays sont très en avance comme le Maroc. Le pays a vacciné près de 25% de sa population. Viennent ensuite la Guinée équatoriale, puis la Tunisie et l’Algérie, selon les derniers chiffres disponibles, avec 11%, 7% et 6% de leur population ayant reçue une première piqûre.

À l’inverse, certains pays comme la Gambie, le Gabon, le Sud Soudan sont très en retard avec seulement 41.000, 34.000 et 12.000 doses administrées, selon les comptages effectués depuis le début de la pandémie. D’autres pays, comme le Tchad, viennent de lancer leur campagne de vaccination et n’ont donc pas encore de données accessibles.

Selon l’OMS, l’Afrique se trouve sous la menace imminente d’une 3è vague. La pandémie tend à la hausse, particulièrement dans dix pays africains dont quatre qui enregistrent un bond de 30% d’une semaine à l’autre comme l’Afrique du Sud. Selon l’Institut national sud-africain des maladies transmissibles, le pays compte désormais plus d’1,7 million de cas pour plus de 57.410 décès. La vaccination devient donc plus que nécessaire, et même si les chiffres sont encore très faibles, l’Agence de crise de l’Union africaine a rehaussé ses objectifs de vaccination à la fin de l’année 2021 de 20 à 40%.

Emmanuel Macron a quant à lui affiché une ambition de 60% de vaccination en Afrique à la fin du premier trimestre 2022. « Malgré de récentes promesses, seule la France a accru ses dons via le Covax, avec 1 million de doses destinées à huit pays en juin », regrette l’OMS qui compte aussi sur la promesse d’un don d’un demi-milliard de vaccins de la part des Etats-Unis (500 millions de doses de Pfizer-BioNTech). Alors que les livraisons sont quasi à l’arrêt sur le continent, 14 pays africains ont déjà utilisé entre 80% et la totalité des doses reçues à travers le mécanisme Covax qui permet aux économies à faible et moyen revenus d’avoir accès aux vaccins.

L’OMS a une nouvelle fois exhorté les pays les plus riches à partager les vaccins, c’est une question « de vie ou de mort », a martelé le Dr Moeti.

   Afriquinfos  

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés