Après 35 ans d’activités le Centre technique de coopération agricole et rurale ferme définitivement boutique

Wageningen (© 2020 Afriquinfos)- Le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) mis en place dans le cadre de l’accord de Cotonou, signé en juin 2000 par l’Union européenne et le groupe des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), mettra fin à ses activités. L’accord qui lui confère les financements de l’UE son principal bailleur, arrive à expiration en décembre 2020 et sonne donne la fin du CTA.

Le CTA mise en place en l’an 2000 pour aider les petits agriculteurs d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique à œuvrer dans près de 80 pays en développement à améliorer la productivité et la résilience de certaines des communautés rurales comptant parmi les plus pauvres au monde. Cette aventure prendra donc fin dans quelques mois alors que l’accord de Cotonou entre l’UE et le groupe des pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, la base légale et financière du CTA, prendra fin en décembre 2020.

Mais les dirigeants du CTA ont le sentiment du devoir accompli notamment son Directeur, Michael Hailu dont le mandat prend fin ce mois de février : « Le personnel et la direction du CTA sont incroyablement fiers d’avoir été au service d’une organisation qui a contribué à transformer l’agriculture dans les pays en développement en facilitant l’accès aux technologies, en diffusant des innovations et en permettant l’échange de connaissances. Notre priorité à présent est d’assurer le bon déroulement de la fermeture et de soutenir au maximum nos partenaires pour qu’ils continuent sur la voie que nous avons tracée », a-t-il déclaré.

Grâce à des partenariats multiformes, le CTA a en effet, à travers différents projets, porté le programme de digitalisation de l’agriculture ; encouragé et soutenu l’innovation agricole grâce au Pitch AgriHack notamment, un concours s’adressant aux jeunes entrepreneurs désireux de lancer leur start-up et de nouvelles idées pour l’utilisation des technologies au service de l’amélioration de l’agriculture ; soutenu l’entrepreneuriat au féminin en collaborant avec le Réseau des femmes africaines actives dans l’agribusiness (AWAN) et le Forum pour l’innovation et l’entrepreneuriat des femmes en Afrique (AWIEF) etc…

Pour ses désormais ex dirigeants, la fermeture du CTA ne signifie pas la fin de son travail « Nous sommes convaincus que nos partenaires continueront à s’appuyer sur ces avancées et ces résultats pour œuvrer à la transformation agricole dont les pays ACP ont urgemment besoin », a confié Michael Hailu son Directeur ces dix dernières années.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés