Afrique du sud/Des entreprises du BTP indexées dans l’affaire des Stades du Mondial 2010

Afriquinfos Editeur
1 Min de Lecture

Les quatre grandes entreprises de l’Afrique du Sud : WBHO, Group Five, Stefanutti Stocks et Basil Read sont accusées d'avoir conclu une entente avant de répondre aux appels d'offres publics pour la construction et la rénovation de différents stades.

Une cinquième entreprise concernée, Murray&Roberts, a réglé le dossier à l'amiable, à l'instar de vingt et une autres entreprises ; ce qui a permis au Trésor public sud-africain de récupérer 1,4 milliard de rands (100 millions d'euros environ).

«Les enquêteurs de la Commission ont découvert que ces firmes s'étaient entendues avant de soumettre leurs propositions en se répartissant notamment les lots et en s'accordant sur les marges bénéficiaires », a dénoncé un communiqué de la Commission.

- Advertisement -

Accusation que les entreprises auraient niée selon Mava Scott, porte-parole de la Commission.  « Ils ont nié toute entente durant l'appel d'offres, mais nous avons des preuves qu'ils étaient impliqués dans ce type de comportement ».

Aucune enquête n’a encore été lancée, le dossier venant à peine d’être ouvert L'affaire est désormais du ressort du Tribunal de la concurrence.

L. Agbenou