Un gendarme enlevé par des hommes armés à l’extrême est de la Mauritanie

Afriquinfos Editeur
1 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Les assaillants, que les services de sécurité estiment être des éléments d'Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI), étaient à bord d' un véhicule 4X4, au moment où ils ont monté un assaut à l'arme automatique contre la brigade de gendarmerie.

Ils ont enlevé un gendarme, qui était de faction, et emporté les armes et les munitions du poste.

Avant de se retirer vers une direction inconnue, les assaillants ont crevé, par balles, les roues de la voiture de la gendarmerie.

- Advertisement -

Cet enlèvement d'un élément des forces de l'ordre mauritaniennes, premier du genre, inaugurerait, selon les observateurs, une nouvelle phase et un nouveau mode d'action des terroristes d'AQMI qui prennent pour base arrière les régions du nord du Mali.

AQMI a multiplié, ces derniers temps, ses prises d'otages occidentaux (12 européens, dont 6 français) dans la zone sahélo- saharienne.

Les chefs d'état-major des pays du "champ" (Algérie, Mauritanie, Mali et Niger) ont tenu, mardi, à Nouakchott, une réunion pour examiner les nouvelles stratégies à mettre en oeuvre face au danger terroriste qui ne cesse d'avoir de l'ampleur.