Spotify en Libye avec des visées régionales au Maghreb 

Tripoli (© 2021 Afriquinfos)– Spotify, la plus grande plateforme de streaming au monde poursuit son extension dans la Région Moyen-Orient -Afrique du Nord (MENA). Elle étend ses services à six nouveaux marchés dont la Libye avec pour ambition de renforcer une expérience utilisateur entièrement arabe, débutée depuis 2018 dans la région du Maghreb.

Déjà en 2018, Spotify faisait une grosse incursion dans la région Mena en intégrant 13 nouveaux marchés à ses services. Il s’agissait des Émirats arabes unis, de l’Arabie saoudite, du Koweït, d’Oman, du Qatar, de Bahreïn, de l’Algérie, du Maroc, de la Tunisie, de la Jordanie, du Liban, des Territoires palestiniens et de l’Égypte. Cette année 2021, en ce mois de novembre notamment,  ce sont dans six (6) nouveaux pays que le service de streaming musical, s’installe : le Tadjikistan, le Venezuela, la République du Congo, la République démocratique du Congo, l’Irak et la Libye.

Les responsables du géant musical explique l’intérêt qu’ils ont pour la région : « Depuis fin 2018, Spotify a déjà reçu un accueil chaleureux dans la région, et étendre notre présence en Irak et en Libye nous aidera à soutenir davantage les artistes locaux et à favoriser la scène musicale locale », a déclaré Claudius Boller, directeur général de Spotify MENA. Il s’agit pour eux de développer un peu plus expérience utilisateur entièrement arabe. La plate-forme prend désormais en charge 36 langues.

Plus tôt cette année, Spotify a été lancé dans plus de 80 nouveaux pays. Cela comprenait des territoires africains clés tels que la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Nigeria, l’Ouganda et le Zimbabwe. Selon Spotify, la base mondiale d’abonnés Premium de la société a atteint 172 millions à la fin du troisième trimestre (fin septembre) et est disponible sur 184 marchés.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés