Soudan : Un échec de la communauté internationale sera un « terrible prix à payer » (ONU)

New York (© 2020 Afriquinfos)-La communauté internationale risquait de devoir « payer un prix terrible » si elle ne parvenait pas à aider le Soudan pour reconstruire son économie en ruines, au moment où ce pays a engagé une transition vers un pouvoir civil, avertit un haut responsable de l’ONU.

« L’histoire du Soudan en 2020 n’est pas celle du précédent gouvernement », a souligné l’administrateur du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), Achim Steiner, dans une interview mardi à l’AFP lors d’une visite dans ce pays.

« C’est une histoire dans laquelle le fait d’attendre trop longtemps pour intervenir vraiment et soutenir ce processus risque de se solder par un terrible prix à payer », prévient-il.

Plus d’un an après le début d’un mouvement de contestation populaire qui a conduit en avril 2019 à la destitution du dictateur Omar el-Béchir, au pouvoir depuis 1989, le Soudan est confronté à une série de défis nourris par une crise économique profonde.

Son économie, après des années de récession, reste étranglée par une dette de plus de 60 milliards de dollars (54,4 milliards d’euros), une inflation d’environ 60%, un chômage galopant et des pénuries chroniques de carburant et de devises étrangères.

Pour M. Steiner, premier administrateur du PNUD à se rendre à Khartoum, ces défis doivent donner à la communauté internationale l’occasion de s’impliquer dans l’aide à ce pays du nord-est de l’Afrique.

« Voici un pays où la jeunesse, et en particulier les femmes, ont non seulement réussi à lancer une révolution pacifique mais aussi à mettre en place un programme visant à construire un Etat développé », a remarqué le diplomate allemand.

« La communauté internationale doit reconnaître à quel point ce mouvement est inhabituel et utile dans une région où abondent les nouvelles inquiétantes sur l’instabilité politique et l’extrémisme », affirme-t-il.

AFP

Ces articles devraient vous intéresser :

7,9 millions de personnes auront besoin d'aide humanitaire en 2020 dans le nord-est du Nigeria, selo...
AG de l’ONU 2019 : Les peuples veulent des solutions, des engagements et des actes (A. Guterres)
Frappes aériennes meurtrières en Libye de juillet 2019 : L'ONU appelle à une enquête indépendante
Mali : le Chef des Opérations de Paix de l’ONU demande plus de moyens et de coordination
Guinée-Bissau : l’ONU salue le bon déroulement du scrutin présidentiel
Avenir et paix au Sahel: Réunion déterminante à l'ONU avant les urgentes réformes
Suite de la croisade contre le Covid-19 : L'ONU restera solidaire de l'Afrique (Guterres)
L’UA et l’ONU travaillent à réduire la pauvreté et la faim en Afrique
Le soutien au développement de la jeunesse africaine sur la table du Conseil de sécurité de l'ONU
RDC : 20 ans de prison requis contre Kamerhe, son conseil saisit l'ONU
Afrique australe: 45 millions de personnes menacées par la famine, selon l'ONU
Burundi : l’arrestation et la condamnation de 4 journalistes fait réagir l’ONU
L’ONU appelle à la cessation des hostilités en Libye, un an après le début de l’offensive militaire ...
Libye " Des femmes et des enfants", principales victimes des frappes aériennes intensifiées en Libye...
Crise en Guinée-Bissau: la CEDEAO reçoit le soutien de l'ONU et de l'Union africaine
Le désarroi des salariés congolais de l'ONU face à la baisse des effectifs
ONU/ Conseil de Sécurité : Macky Sall fait d’une meilleure représentativité de l’Afrique une « urgen...
RDC: "Il faut faire plus" face à Ebola et aux milices, lance le patron de l'ONU à Beni
Libye: Haftar s'est dit être ouvert au dialogue avant une réunion à l'ONU
Covid-19 : Il faut s'attendre à vivre avec le virus pour un moment dans le monde (ONU)
Mali : le massacre à Ogossagou sur le point d’être qualifié de crime contre l’humanité (ONU)
AG de l’ONU : l’exacerbation de la crise libyenne au menu d’un mini-sommet présidé par la France
Le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU débattra le 17 juin du racisme à la demande de l'Afrique
La mission des Nations Unies au Mali reste la mission la plus dangereuse de l’ONU (Antonio Guterres)

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés