Soudan : Un échec de la communauté internationale sera un « terrible prix à payer » (ONU)

New York (© 2020 Afriquinfos)-La communauté internationale risquait de devoir « payer un prix terrible » si elle ne parvenait pas à aider le Soudan pour reconstruire son économie en ruines, au moment où ce pays a engagé une transition vers un pouvoir civil, avertit un haut responsable de l’ONU.

« L’histoire du Soudan en 2020 n’est pas celle du précédent gouvernement », a souligné l’administrateur du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), Achim Steiner, dans une interview mardi à l’AFP lors d’une visite dans ce pays.

« C’est une histoire dans laquelle le fait d’attendre trop longtemps pour intervenir vraiment et soutenir ce processus risque de se solder par un terrible prix à payer », prévient-il.

Plus d’un an après le début d’un mouvement de contestation populaire qui a conduit en avril 2019 à la destitution du dictateur Omar el-Béchir, au pouvoir depuis 1989, le Soudan est confronté à une série de défis nourris par une crise économique profonde.

Son économie, après des années de récession, reste étranglée par une dette de plus de 60 milliards de dollars (54,4 milliards d’euros), une inflation d’environ 60%, un chômage galopant et des pénuries chroniques de carburant et de devises étrangères.

Pour M. Steiner, premier administrateur du PNUD à se rendre à Khartoum, ces défis doivent donner à la communauté internationale l’occasion de s’impliquer dans l’aide à ce pays du nord-est de l’Afrique.

« Voici un pays où la jeunesse, et en particulier les femmes, ont non seulement réussi à lancer une révolution pacifique mais aussi à mettre en place un programme visant à construire un Etat développé », a remarqué le diplomate allemand.

« La communauté internationale doit reconnaître à quel point ce mouvement est inhabituel et utile dans une région où abondent les nouvelles inquiétantes sur l’instabilité politique et l’extrémisme », affirme-t-il.

AFP

Ces articles devraient vous intéresser :

Seulement 16 femmes sur 192 orateurs à l’Assemblée générale de l’ONU
Libye : l'ONU dénonce une escalade et des "actes de représailles"
Guinée : l’ONU lance un appel aux acteurs à plus œuvrer en vue des élections sans violence
Le soutien au développement de la jeunesse africaine sur la table du Conseil de sécurité de l'ONU
Lancement d'un Centre onusien pour booster la riposte au Covid-19 en Afrique
Election/Message ferme du Conseil de sécurité de l'ONU a l'endroit des Bissau-Guineens !
Guterres remet la RDC en haut de l'agenda diplomatique de l'ONU
Lutte contre le Covid-19 dans le monde : L’ONU lance un appel de fonds de 2 milliards de dollars
Le Conseil de sécurité de l'ONU réclame la libération de Soumaïla Cissé
AG de l’ONU 2019 : Les peuples veulent des solutions, des engagements et des actes (A. Guterres)
1.000 personnes ont réussi à vaincre le virus Ebola en RDC (ONU)
Ghassan Salamé, l'envoyé spécial de l'ONU pour la Libye vient de démissionner
Burundi : à 2 mois des élections, le risque d’atrocités reste important, selon des enquêteurs de l’O...
Mali : le massacre à Ogossagou sur le point d’être qualifié de crime contre l’humanité (ONU)
Covid-19 : Les États ne doivent pas abuser des mesures d’urgence pour restreindre des contestations ...
ONU en 2019/Muhammad-Bande, 2è Nigérian et 13è Africain à présider à présider l’AG
Crise en Guinée-Bissau: la CEDEAO reçoit le soutien de l'ONU et de l'Union africaine
Libye: L'UE appelle à un cessez-le-feu et soutient l'émissaire de l'ONU
Lutte contre le terrorisme : l’ONU s’érige en protectrice des grands évènements sportifs
Le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU débattra le 17 juin du racisme à la demande de l'Afrique
Le chef de l'ONU bientôt en RDC pour encourager la lutte contre Ebola
RDC : 20 ans de prison requis contre Kamerhe, son conseil saisit l'ONU
Libye: Paris regrette la démission de l'émissaire de l'ONU Ghassam Salamé
Covid-19 : le chef de l’ONU appelle à affronter ensemble un ennemi commun

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés