Ne laissons pas la Libye se déliter (ONU)

La Libye

Genève (© 2020 Afriquinfos) – La Libye ferai état d’une escalade militaire alarmante et ce malgré la menace de l’épidémie du COVID-19, a souligné Stephanie Williams l’envoyée spéciale des Nations Unies pour la Libye.

« J’avais espéré pouvoir vous livrer un rapport plus positif aujourd’hui. Mais malheureusement, alors même que nous pensions avoir atteint les limites du supportable en Libye, nous parvenons toujours, d’une certaine manière, à atteindre de nouveaux sommets de violence, de cruauté et d’impunité », a déclaré au Conseil de sécurité de l’ONU Stephanie Williams, la Représentante spéciale par intérim du Secrétaire général des Nations Unies pour la Libye.

La Libye sujette à des combats entre les forces du gouvernement d’union nationale (GNA)

« Malgré nos efforts déterminés et l’appel du Secrétaire général à un cessez-le-feu immédiat pour permettre aux Libyens de répondre à la menace commune du COVID-19, j’ai le regret d’annoncer qu’il n’y a pas eu d’accalmie dans les combats entre les forces du gouvernement d’union nationale (GNA) et l’armée nationale libyenne du général (Khalifa) Haftar« , a-t-elle affirmé.

Pendant près de 15 mois après le lancement de l’attaque du général Haftar sur Tripoli en avril 2019, le conflit armé a fait rage dans et autour de certaines des zones les plus densément peuplées de la Libye, a-t-elle indiqué.

D’après Mme Williams, Een raison de l’intensification des hostilités armées et de l’impact socio-économique désastreux du COVID-19, un million de personnes ont maintenant besoin d’une forme d’aide humanitaire. Cela inclut 400.000 Libyens déplacés à l’intérieur du pays, ainsi que 654.000 migrants, réfugiés et demandeurs d’asile. Au cours des douze derniers mois de guerre à Tripoli et dans les environs, 201.000 Libyens ont été contraints de fuir leurs foyers, a-t-elle précisé.

Cependant, elle a demandé au Conseil de sécurité de faire pression sur les acteurs régionaux et internationaux qui alimentent le conflit.

« Alors que les interventions étrangères se multiplient, les Libyens eux-mêmes se perdent dans la mêlée, leurs voix ne sont plus entendues. Nous ne devons pas laisser la Libye se déliter. Nous devons permettre aux Libyens responsables d’écrire leur propre avenir », a souligné Mme Williams.

Ne ratez pas de nouvelles sur la Libye

Ces articles devraient vous intéresser :

Covid-19: Des fortunes africaines s'activent surtout au Nigeria et en Afrique du Sud 
Guérisseurs et charlatans à l'assaut contre le Coronavirus
Sénégal : le président en quarantaine après un contact avec un malade du Covid-19
L’état de la pandémie en Afrique au 21 mai
Lutte contre le Covid-19 : le Mali prend des mesures et apporte un financement
Coronavirus : des officiels français expliquent l’Initiative «Covid-19 - Santé en commun»
Côte d'Ivoire: 250 milliards FCFA pour le cacao et les grandes cultures d'exportation
Covid-19 dans le monde: Le seuil des 5 millions de contaminations franchi
L’état de la pandémie de Coronavirus en Afrique au 4 mai
Le milliardaire Jack Ma prête soutient fortement l’Afrique dans la lutte contre le Covid-19
Gavi : Le coronavirus ne doit pas faire oublier les autres maladies infectieuses
Libye: Rencontre entre le président français Emmanuel Macron et le maréchal Haftar
Accélérer la reprise économique post-Covid-19 : les pistes de la BAD pour l'Afrique de l'Ouest
L’état de la pandémie en Afrique au 3 juin 2020
Libye: si les pourparlers échouent, Haftar s'opposera à "l'envahisseur turc"
Football : les finales de la CAF suspendues jusqu’à nouvel ordre
Covid-19 : la BCEAO accompagne les entreprises incapables de rembourser leurs crédits
L’état de la pandémie en Afrique au 18 juin 2020
Transferts : Khalidou Koulibaly, un footballeur très convoité
Kenya: le président s'excuse pour les brutalités policières
L’état de la pandémie en Afrique au 8 juin 2020
Le Covid-19 n’aura pas d’impact sur les opérations selon le commandement de Barkhane
COVID-19 : La stratégie de Ramaphosa pour approvisionner l'Afrique en cas de découverte de vaccin
La CEDEAO dément son approbation du Covid-Organics prisé ailleurs en Afrique

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés