La conférence de Berlin redonne l’espoir d’une fin de crise en Libye

Tripoli (© 2020 Afriquinfos)-La conférence de Berlin sur la Libye qui s’ouvre dimanche prochain mettra fin au conflit armé en cours dans la capitale Tripoli et ses environs et permettra aux civils déplacés de rentrer chez eux en toute sécurité, c’est ce qu’espère le Représentant spécial des Nations Unies en Libye, Ghassan Salamé.

S’exprimant lors de la visite d’une école locale à Tripoli qui sert d’abri temporaire à des civils déplacés à cause des combats en cours, M. Salamé  a également souligné la volonté des agences humanitaires des Nations Unies d’intensifier leurs efforts pour apporter le soutien nécessaire aux personnes déplacées dans leur pays.

Le représentant onusien a exprimé l’espoir que la conférence de Berlin conduise à un cessez-le-feu durable, permettant à toutes les personnes déplacées de rentrer chez elles en toute sécurité », a déclaré la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL).

 Établie dans l’est du pays depuis avril 2019, l’armée Libyenne mène une campagne militaire à Tripoli et autour de la ville, dans le but de prendre le contrôle de la capitale et de renverser le gouvernement rival soutenu par l’ONU.

Les combats ont tué et blessé des milliers de personnes et ont forcé plus de 120 000 civils à fuir leurs foyers.

M. Salamé et Mme Stephanie T. Williams, Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général de l’ONU chargée des affaires politiques en Libye, ont lors d’une réunion  tenue ce mercredi à Tripoli avec le Premier ministre Fayez al-Sarraj, soutenu par l’ONU discuté des derniers développements, notamment du cessez-le-feu et des préparatifs en cours pour la prochaine conférence de Berlin.

Innocente Nice