Togo : le Parlement lève l’immunité parlementaire de l’opposant Agbéyomé Kodjo

Lomé (© 2020 Afriquinfos)- Agbéyomé Kodjo n’est plus protégé par son immunité parlementaire. L’opposant arrivé deuxième à la présidentielle du 22 février et qui revendique toujours sa victoire, a vu son immunité levée par les députés réunis ce lundi en séance plénière suite à une requête introduite par le Procureur de la République.

Agbéyomé Kodjo crédité de 19,49% des voix par la Cour Constitutionnelle peut désormais être poursuivi au pénal. Celui qui bénéficiait d’une double immunité en sa qualité de député de l’actuelle législature et d’ancien président de l’Assemblée nationale entre 1999 et 2000, a vu celle-ci, levée par une large majorité. Sur les 90 parlementaires présents, 80 ont voté pour, 2 contre et 8 se sont abstenus.

Le Procureur de la République qui a saisi le 10 mars dernier, la Présidente de l’Assemblée nationale accuse l’opposant togolais de propos subversifs avant et après le scrutin présidentiel du 22 février. Agbéyomé Kodjo qui s’est auto-proclamé président élu et a notamment nommé un Premier Ministre sera poursuivi pour « troubles aggravés à l’ordre public (…) et atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat ».

Le Leader du Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement(MPDD) conteste fortement les résultats qui ont donné le président sortant, Faure Gnassingbé vainqueur contre 70,78%. Son recours introduit auprès de la Cour Constitutionnelle a été rejeté début.

S.B.

Ne ratez pas de nouvelles sur le Togo.

Après le report des élections, une mission de la CEDEAO et de l’OIF à Conakry

Mort d’Hosni Moubarak : des honneurs militaires pour le «héros de guerre» et des hommages d’Israël et de la Palestine

Côte d’Ivoire : le Ministre des Affaires Etrangères quitte le gouvernement

Lire aussi

Related Posts

None found

Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés