Togo : Le nouvel A 320 d’Air Côte d’Ivoire atterri à l’Aéroport International Gnassingbé Eyadèma pour son Vol inaugural

Lomé  (© Afriquinfos 2017)- Le nouvel appareil, A32019 de la compagnie Air Côte d’Ivoire réceptionné le 19  juillet dernier, a  atterri ce jeudi 27 juillet à l’Aéroport International Gnassingbé Eyadèma peu après 9h heures en provenance de l’aéroport d’Abidjan-Houphouët Boigny, pour son vol inaugural

84 passagers dont le Directeur Général Adjoint de la compagnie, M. Laurent Loukou étaient à bord  Pour le premier vol de l’appareil. La délégation a été accueillie par M. Kanka-Malik Natchaba, DG de la Société Aéroportuaire Lomé-Tokoin (SALT).

Une visite des installations de l’Aéroport International Gnassingbé Eyadèma et une présentation à l’hôtel Radisson Blu, du nouvel appareil de dernière génération, ont marqué ce vol inaugural.

L’A320 allie le confort exceptionnel de sa cabine, de faibles coûts d’exploitation et d’excellentes performances en matière de consommation de carburant. Il est en outre doté de toutes les commodités modernes (Internet, téléphone mobile et prises électriques à bord),

L’Aéroport International Gnassingbé Eyadema où il a atterri ce 27 juillet 2017, avec ses installations ultra-modernes se positionne plus que jamais comme un hub sous régional et veut s’ouvrir au monde par l’attraction de nouvelles compagnies.

D’Après  les responsables de la compagnie aérienne ivoirienne, l’Aéroport International Gnassingbé Eyadèma a été désigné pour le vol inaugural de l’A 320 en fonction de  son adaptabilité et  de sa splendeur.

Air Côte d’Ivoire et Asky Airlines, deux compagnie en concurrence à Lomé

Air Côte d’Ivoire, la compagnie nationale ivoirienne, qui a démarré ses activités fin 2012,  a affirmé près de Jeune Afrique, avoir dépassé son aînée de Lomé, avec plus de 600 000 passagers en 2015 (contre quelque 400 000 en 2014) et un chiffre d’affaires de 74 milliards de F CFA. Et si Air Côte d’Ivoire est encore loin d’être bénéficiaire (ses pertes ont été réduites à 7 milliards de F CFA en 2015), ses dirigeants assurent que le profit sera au rendez-vous à partir de 2018.

D’ici là, la compagnie publique (l’État détient 55,8 % du capital) mise sur la bonne santé économique de la Côte d’Ivoire et le fort intérêt des investisseurs pour le pays. Elle entend embarquer à bord de ses avions quelque 700 000 voyageurs cette année et franchir le cap du million d’ici à 2020. Avant la fin de 2016, le transporteur compte desservir 22 capitales d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale, contre 18 en 2015.

Asky  selon le magazine Jeune Afrique, a transporté 515 000 voyageurs en 2015, contre un peu moins de 500 000 en 2014. Surtout, pour la première fois, la compagnie communique son chiffre d’affaires, qu’elle estime à 68 milliards de F CFA (près de 104 millions d’euros) au titre de l’exercice écoulé. Son directeur général depuis un an, Henok Teferra, dit même s’attendre à un bénéfice qu’un rapport d’audit doit confirmer. « Cela n’était pas arrivé à une compagnie aérienne basée en Afrique de l’Ouest depuis très longtemps », soutient l’ancien responsable des relations internationales d’Ethiopian Airlines.

V.A

 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés