Renoncement d’Alassane Ouattara à un 3ème mandat : les parlementaires ivoiriens parlent d’un discours « historique »

Yamoussoukro (© 2020 Afriquinfos)- Alors que pour nombre d’entre eux, les députés et Sénateurs des deux chambres du Parlement et les Ministres réunies en Congrès, il s’agissait de découvrir les contours de la réforme de la Constitution souhaité par Alassane Ouattara, c’est à l’annonce de sa non-participation à la présidentielle de cette année, qu’ils ont assisté. Au sortir du Congrès qui s’est tenu à Yamoussoukro, nombreux étaient les participants qui encore sous l’effet de la surprise, parlaient d’une annonce historique.

Le président ivoirien qui boucle cette année son deuxième mandat, ne se présentera pas pour un 3ème mandat. Alassane Dramane Ouattara avait jusque-là maintenu le suspense sur ses intentions. Si sa volonté de modifier la Constitution était connue notamment en ce qui concerne le mode de nomination du Vice-président, les prérogatives de ce dernier et du Premier Ministre ou encore une modification du mode de scrutin présidentiel, de deux à un seul tour, très peu savait que le Chef d’Etat ivoirien allait annoncer ce jeudi son renoncement à un 3ème mandat.

« Durant les deux mandats que vous m’avez confiés à la tête de notre beau pays, j’ai toujours accordé une importance toute particulière au respect de mes engagements. Dans le même esprit, j’avais à plusieurs occasions indiqué, au moment de l’adoption de la Constitution de la IIIe République en 2016, que je ne souhaitais pas me représenter à un nouveau mandat présidentiel. En conséquence, je voudrais vous annoncer solennellement que j’ai décidé de ne pas être candidat à l’élection présidentielle », a donc déclaré celui que ses compatriotes appellent communément « ADO ».

Pour une annonce surprise, c’en était une, notamment pour les participants au Congrès de ce jour. Nombreux parmi eux, ont salué la « sagesse » d’Alassane Ouattara et considèrent son discours comme historique.

La classe politique ivoirienne a également réagi à l’annonce faite par le président sortant. Pascal Affi Nguessan, président du Front Populaire Ivoirien (FPI), se réjouit « d’une grande décision. Un acte fort. Il [Alassane Ouattara], pose les bases d’une élection transparente », a-t-il déclaré.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés