Présidentielle/ Guinée Bissau : la Cour Suprême tranche et déboute le parti majoritaire

Bissau (© 2020 Afriquinfos)- Selon les résultats provisoires du second tour de l’élection présidentielle, c’est l’opposant Umaro Sissoco Embalo qui arrivé est sorti vainqueur du vote avec 53,55% des voix devant Domingos Simoes Pereira avec 46,45%. Une décision contestée par le Parti majoritaire qui a introduit un recours en annulation. La Cour Suprême ce dimanche a indiqué n’être pas qualifiée pour statuer car ne disposant pas du procès-verbal de la Commission Nationale des Elections (CNE).     

Le 03 janvier dernier, en introduisant un recours en annulation devant la Cour Suprême, le Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC), parti majoritaire du pays, avait promis que des preuves seront apportées à l’appui.

Un tel résultat, nous ne pouvons pas l’accepter…Nous allons amener toutes les preuves qui démontrent que les résultats ont été changés» au profit de M. Embalo, avait déclaré chef du PAIGC et ancien Premier ministre, arrivé en tête au premier tour avec 40,1% des suffrages, contre près de 28% pour l’opposant.

Il semble que la haute juridiction n’a pas reçu les preuves annoncées car ce dimanche, elle a débouté le plaignant. « La Cour ne sera pas qualifiée si elle ne dispose pas des procès-verbaux de plaintes, procès-verbaux de protestation et contre-protestations fournis par la CNE » ont déclaré les juges de la Cour Suprême. L’institution a donc rejeté les recours introduit et demandé à la commission nationale électorale de publier les résultats définitifs.

Si aucune date n’a été fixée pour la proclamation des résultats définitifs, la passation de pouvoir entre le président sortant, José Mario Vaz, et son successeur, doit avoir lieu 45 jours après l’annonce des résultats définitifs par la haute juridiction.

S.B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés