Monnaie Unique de la CEDEAO : qu’est-ce qui coince ?

Abidjan (© 2019 Afriquinfos)- Depuis le sommet de l’UA à Niamey en juillet et celui de la CEDEAO tenu quelques jours plus tard à Abidjan, les débats se font plus virulents sur l’avènement ou non de la monnaie unique de la CEDEAO. La sortie du président ivoirien Alassane Ouattara sur la parité de l’ECO avec l’euro n’a pas arrangé les choses. La question revient désormais. Les pays ayant le FCFA en partage seraient-ils un frein à l’éclosion de l’ECO ?

Maintes fois annoncé ces dernières années, la monnaie unique de la CEDEAO tarde à voir le jour. Si ces dernières semaines, son nom, l’ECO et sa l’échéance de 2020, ont été confirmés par les Chefs de l’Etat de l’Organisation, il semble qu’on est encore bien loin du consensus s’agissant des critères de convergence et notamment en ce qui concerne la parité avec l’Euro à laquelle sont arrimés bon nombre de pays d’Afrique francophone. La sortie d’Alassane Ouattara, le Président ivoirien qui le 9 juillet dernier a indiqué qu’à « terme le franc CFA s’appellera l’Eco », confirmant ainsi que la parité avec l’euro serait maintenue, est venue jeter un froid et refréner les ardeurs des plus enthousiastes.

« Les déclarations du président ivoirien ne constituent pas une surprise parce que les pays de l’UEMOA ne veulent pas visiblement couper le lien monétaire avec le trésor français et cela va rejaillir sur l’Eco » explique M. Ndongo Samba, économiste du développement. C’est un sujet de discorde entre les Chefs d’Etats africains. Les anglophones notamment le Ghana et le Nigeria exige le divorce d’avec le FCFA dans la marche vers la monnaie unique de la CEDEAO, l’ECO. Il est clair « que les pays qui sont hors CFA aujourd’hui en 2020 vont accepter de sortir de la liberté monétaire pour venir s’engoncer dans la servitude monétaire », avance pour sa part, le professeur Mamadou Koulibaly.

Un autre point qui risque de ralentir l’avancée vers l’ECO : les critères de convergence. Tous les pays ne pourront pas satisfaire aux critères de convergence à la lecture des rapports internationaux sur la santé économique des pays d’Afrique de l’ouest, il est plus plausible que l’entrée en vigueur de l’Eco se fasse en deux étapes.

La première vague se fera avec les pays respectant les critères de convergence économique (majoritairement ceux de l’espace UEMOA) et une seconde phase avec les autres pays qui rejoindront le projet au fil du temps. De plus, de nombreuses étapes restent à franchir pour en arriver à la mise en circulation de l’ECO. Il faut penser à la création des institutions en charge de la gestion de cette monnaie, penser à sa forme, l’appellation (cycle et signe monétaires), la création de l’union monétaire (CEDEAO), les statuts de la banque centrale et par la suite on travaille au statut de la monnaie pour la ratification, la campagne autour de l’Eco. Autant dire que l’échéance de 2020 sera difficilement atteignable pour les pays de la CEDEAO.  

S.B.

Ces articles devraient vous intéresser :

Sierra Leone : la cour de Justice de la CEDEAO ordonne la réintégration de milliers de filles encein...
La CEDEAO appelle au respect de la date des législatives en Guinée Bissau
CEDEAO : début de brouille diplomatique entre Accra et Abuja ?
Environnement des affaires dans la zone CEDEAO : un fiche d’évaluation désormais en vigueur
Direction de l'OMC : la CEDEAO appuie la candidature d'Okonjo-Iweala et mobilise l'Afrique pour sa c...
Guinée-Bissau/ Contentieux électoral : la CEDEAO donne jusqu’au 15 février à la Cour Suprême pour tr...
José Mario Vaz nomme un nouveau gouvernement et se met à dos la CEDEAO et l’UA
LA Cedeao prend des mesures pour lutter contre la propagation du COVID-19
Crise au Mali: La CEDEAO rappelle qu'elle n'est favorable à "aucune forme de changement non constitu...
Guinée-Bissau : Chantier d'une nouvelle Constitution lancée sur recommandation de la CEDEAO
La CEDEAO signe un accord de soutien aux femmes entrepreneurs en Afrique
Crise post-électorale en Guinée : La Cedeao prend des décisions fermes
La CEDEAO et de la CEEAC vont adopter une déclaration commune sur la sécurité
Crise en Guinée Bissau : la CEDEAO convoque un sommet extraordinaire sur le 8 novembre
COP 25 : La Cedeao veut « AGIR ENSEMBLE » pour la mise en œuvre de l’accord de paris
Guinée : la CEDEAO confirme l’annulation d’une mission des Chefs d’Etats et de sa mission d’Observat...
Mali: l'opposition "exige plus que jamais" la démission du président Keïta
Prorogation fermeture des frontières nigérianes : la CEDEAO va à l’information
Crise en Guinée-Bissau: la CEDEAO reçoit le soutien de l'ONU et de l'Union africaine
Les Présidents de la CEDEAO en mode riposte anti-Covid-19
Alassane Ouattara réitère le soutien de la Côte d’Ivoire pour l’adhésion du Maroc à la CEDEAO
Mali : la junte prévoit une transition militaire de trois ans
Election présidentielle au Togo : La CEDEAO déploie soixante observateurs
Feuille de route de la CEDEAO pour contrer le mariage des enfants dans la région

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés