Mode africaine : La 13è édition du FIMA attendue en décembre prochain 

Niamey (© 2021 Afriquinfos)Lancé en 1998, le Festival International de la Mode Africaine (FIMA) en est cette année à sa 13èm édition. Son promoteur, le styliste nigérien Alphadi a annoncé sa tenue à Niamey du 1er au 05 décembre 2021.

C’est au sortir d’une audience avec le Chef du Gouvernement nigérien Ouhoumoudou Mahamadou, que Seidnaly Sidahmed alias Alphadi a officialisé la date de la tenue du prochain FIMA. Ce sera du 1er au 5 décembre 2021 à Niamey. Il faut dire que les autorités nigériennes sont fortement impliquées aux côtés du célèbre styliste pour la promotion de la Mode Africaine. Elles l’accompagnent notamment dans la construction de la Première école supérieure de la mode et des Arts au Niger « Je suis venu rencontrer le premier ministre pour le féliciter d’abord pour sa nomination, et je prépare la construction de la première Ecole Supérieure de la Mode et des Arts au Niger pour laquelle la pose de la 1ére pierre a été faite par Brigi Rafini en novembre dernier », a d’ailleurs déclaré Alphadi à sa sortie d’audience.

Celui que l’on surnomme le « Prince du Désert » se réjouit de la concrétisation de ce projet : « cette école est une école panafricaine qui doit amener l’Afrique loin et c’est également une école de référence où les jeunes peuvent absolument étudier pour comprendre l’art et en même temps pour lutter contre la pauvreté », a-t-il déclaré.

Il faut dire que ces dernières années, les relations entre les autorités nigériennes et le créateur, étaient plutôt tendues. Alphadi se plaignait notamment du manque de soutien :« un festival préparé deux ans avant, c’est un festival qui doit être ancré dans la tête des gens, ce qui n’est pas actuellement le cas au Niger et dans d’autres pays du continentJe me bats contre ça, pour montrer que la mode peut aussi aider l’Afrique à se développer dans l’équité, en créant des emplois. Et c’est une difficulté dans un pays pauvre comme le Niger, (…) où les gens pensent que le Fima est un festival pour Alphadi et non pour le pays » s’exaspérait-il alors. Visiblement les choses ont désormais changé « Le combat que nous menons avec le gouvernement, c’est de donner une dimension à ce que le Niger puisse profiter de ce festival qui est parti dans plusieurs pays mais qui reste toujours nigériens », a-t-il confié après son entretien avec le Premier Ministre Ouhoumoudou Mahamadou. Le rendez-vous est donc pris du 1er au 5 décembre sur les bords du fleuve Niger pour l’édition 13 du FIMA.

S.B

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés