Le Nigeria va récupérer 308 millions de dollars des comptes de l’ex- dictateur Abacha

Washington (© 2020 Afriquinfos)-Les conclusions d’un accord mené sous l’égide des Etats-Unis et du paradis fiscal de Jersey, autorise le Nigeria à recevoir 308 millions de dollars des comptes de l’ancien dictateur Sani Abacha, ont indiqué lundi les procureurs américains.

Le rapatriement de cet argent fait suite à une décision de la justice américaine de 2014 qui admettait le prélèvement de 500 millions de dollars sur les comptes de Sani Abacha à travers le monde, a expliqué le ministère américain de la Justice dans un communiqué.

Ces 308 millions de dollars représentent «l’argent de la corruption blanchi pendant et après le régime militaire du général Abacha», grâce à l’aide de son fils et de différents associés, en lien avec des institutions financières américaines, a précisé cette même source.

Après différents rebondissements judiciaires suivant le gel des fonds du général Abacha, ordonné en 2014, le gouvernement de l’île anglo-normande de Jersey avait indiqué avoir saisi 267 millions de dollars sur un compte bancaire.

En avril 2018, le Nigeria avait déjà indiqué avoir reçu plus de 300 millions de dollars venant de Suisse, une somme saisie sur les fonds de la famille de Sani Abacha. « Conformément à sa politique en matière de restitution de biens patrimoniaux acquis illégalement, la Suisse a passé un accord avec le Nigeria et la Banque mondiale sur la restitution de près de 321 millions de dollars américains au profit du peuple nigérian », avait annoncé le gouvernement suisse dans un communiqué.

La Suisse et le Nigeria avaient en mars 2016 signé une lettre d’intention visant à la restitution de ces biens détournés.

Ces 321 millions de dollars avaient été déposés au Luxembourg puis bloqués par un tribunal à Genève en décembre 2014. «Les fonds, (…) avaient été rapatriés et confisqués par la Suisse dans le cadre d’une procédure pénale menée par le ministère public genevois contre Abba Abacha», le fils de l’ancien dictateur Sani Abacha qui a dirigé le pays de 1993 à 1998, précise le communiqué.

Au pouvoir de 1993 à sa mort, en 1998, Sani Abacha, est accusé d’avoir détourné au total 2,2 milliards de dollars de la Banque centrale nigérian.

V.A.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés