Le groupe bancaire panafricain Oragroup a outrageusement résisté aux chocs de la Covid-19 en 2020

Lomé (© 2021 Afriquinfos)- Dans un contexte mondial marqué par la morosité de l’économie des suites de la pandémie du coronavirus, on affiche plutôt le sourire à Oragroup. Le groupe bancaire panafricain a lors de son Conseil d’administration tenu le 6 avril dernier validé ses états financiers au titre de l’exercice clos au 31 décembre 2020 et publié des chiffres en nette progression de 24% par rapport à l’année précédente.

Oragroup a affiché une résilience particulière aux effets économiques de la pandémie de la Covid-19. EN témoignent les chiffres dévoilés lors de son tout récent Conseil d’Administration. Le groupe bancaire affiche un total bilan de plus de 3 268,2 milliards de francs CFA, soit une progression de 24% par rapport à l’année précédente. Les dépôts de la clientèle de l’ensemble du réseau Orabank s’élèvent à 2 124 milliards de francs CFA et les créances à la clientèle à 1 584,8 milliards de francs CFA, soit des hausses respectives de 17 % et 16 %. Au total, le Groupe affiche un produit net bancaire de 155,4 milliards de francs CFA et un résultat net consolidé à 9,4 milliards de francs CFA.

Pour la Direction du groupe présent dans 12 pays, ces performances dénotent de « l’efficience opérationnelle » d’Oragroup. De nombreuses initiatives prises en 2020 ont contribué à cela : le lancement d’une multitude de nouveaux produits et services dans plusieurs de ses pays d’implantation (transfert d’argent avec Orange Money, Packages étudiant et exécutive, assurance automobile, carte visa KEAZ, WeCollect, solution E-Commerce, bancassurance « Prévoyance et Retraire complémentaire », Pack Pro…). Oragroup a par ailleurs procédé à plusieurs levées de fonds, notamment auprès de la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA) à hauteur de 30 millions d’euros et de la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC) de 50 millions d’euros.

L’année écoulée ailleurs été exceptionnelle pour l’activité Financements structurés, avec la signature de six mandats d’arrangement pour près de 200 milliards de francs CFA : accompagnement d’un fonds d’investissement souverain, réalisation d’un port sec au Sénégal, financement d’un tronçon routier en Côte d’Ivoire, centrale thermique de Malicounda au Sénégal et financement auprès de la Senelec. En tant que co-chef de file avec la BOAD, Oragroup a finalisé le closing financier de la centrale électrique de Kékéli au Togo.

Pour Ferdinand Ngon Kemoum, Directeur Général d‘Oragroup « Cette intense activité démontre la force opérationnelle et commerciale de notre réseau bancaire Orabank, et ce malgré un contexte COVID difficile. Les équipes sont restées mobilisées et engagées, ce qui nous permet d’envisager 2021 avec optimisme dans une dynamique de relance économique globale au niveau du Groupe et de consolidation engagée en 2020 dans certaines de nos filiales pour les rendre plus performantes ».

Oragroup a eu la reconnaissance du milieu des banques pour ses performances. C’est ainsi qu’Orabank Burkina, Niger et Sénégal ont remporté le prix de la « Banque de l’année 2020 » à la dernière édition des The Banker Awards. Décernée par le media international de référence The Banker (Groupe Financial Times).

Boniface T.

 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés