L’association des Barreaux africains loue les récentes réalisations de la Cour de la CEDEAO

Lilongwe (© 2022 Afriquinfos)-  Le président de la Cour de justice de la CEDEAO, le juge Edward Amoako Asante, a été honoré ce lundi de la médaille du mérite en leadership de l’Association du barreau africain (ABA), pour avoir dirigé la Cour de manière remarquable en rendant des décisions marquantes. Cette distinction lui a été remise lors de la cérémonie d’ouverture de la conférence annuelle 2022 de l’ABA qui s’est ouverte le lundi 8 août à Lilongwe, en République du Malawi.

D’après la Cour, ce prix  constitue un symbole de reconnaissance du leadership exemplaire du Président Asante, qui a renforcé l’image de la Cour en tant que modèle parmi les cours régionales d’Afrique.

 Sous la direction avisée de ce dernier en effet, la Cour s’est vue décerner en mars de cette année, le prix « Global Freedom of Expression » dans la catégorie « meilleure décision reconnue » pour sa décision dans une affaire opposant Amnesty International et six autres personnes à la République du Togo.  Ce qui renforce l’image de la Cour, en tant que tribunal international qui inspire la confiance du public.

Dans un autre message, le professeur Muhammed Tawfiq Ladan, directeur général de l’Institut nigérian d’études juridiques avancées, a déclaré que le prix était manifestement mérité et a décrit le président comme « une incarnation de la justice dans sa forme actuelle et un champion des droits de l’homme dans l’administration de la justice« .

Juge à la Cour d’appel de la République du Ghana, le juge Asante est membre de l’Association du Barreau du Ghana, de l’Association des Magistrats et des Juges du Ghana, de l’Association des Magistrats et des Juges du Commonwealth et de l’Association mondiale des juristes. Il  a été élu à deux reprises en 2018 et 2020 à la tête de la Cour.

Il a participé à de nombreuses conférences internationales, ateliers, dialogues judiciaires et séminaires organisés par l’UNESCO, l’Association mondiale des juristes, l’Institut de droit international, le Forum sur la gouvernance de l’Internet, la Cour africaine, la Cour internationale de justice et la Cour pénale internationale, principalement dans les domaines de la liberté d’expression et de la sécurité des journalistes, de l’arbitrage, de l’intelligence artificielle, de l’État de droit, du droit humanitaire et des droits de l’homme.

Outre le juge Asante, plusieurs autres personnalités ont été décorées au cours de la cérémonie, notamment le président de la banque AFREXIM basée au Caire, le professeur Benedict Oramah, les anciens présidents John Kufuor du Ghana et Pedro Pires du Cap-Vert. Ont également été honorés la vice-présidente du Liberia, le Dr Jewel Howard Taylor, ainsi que le Dr Christopher Edordu, le président pionnier de l’AFREXIM Bank et l’ancien ministre des affaires féminines du Nigeria.

Vignikpo Akpéné

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés