Lancement du 3e festival intellectuel et culturel panafricain Kwame Nkrumah 2021

Accra (© 2021 Afriquinfos)- La 3ème  édition du festival intellectuel et culturel panafricaniste ‘’Kwame Nkrumah’’ se tiendra du lundi 20 au vendredi 24 septembre 2021, selon une annonce faite par le comité d’organisation de l’événement, dirigé par Amina Mama, professeur et chercheure à l’Institut d’études africaines de l’Université Legon du Ghana.

Axé autour du thème : « Le panafricanisme, le féminisme et la prochaine génération : Libérer l’économie culturelle », l’événement sera précédé d’un festival « YouthFirst », destiné à la jeunesse africaine du 15 au 17 septembre.

Ce sera l’occasion pour « les jeunes Africains de raconter leurs histoires, pour inspirer de nouvelles visions », souligne un communiqué des organisateurs. Le festival de trois jours sera « consacré à la célébration de la créativité et de l’inventivité de la jeunesse africaine à travers le continent et au sein de la diaspora », précise la même source.

Etalée sur cinq jours, le festival ‘’Kwame Nkrumah’’ 2021 rassemblera quant à lui, les meilleurs travailleurs culturels, universitaires, militants et praticiens africains de divers secteurs de l’économie culturelle africaine et mondiale pour contribuer à un discours panafricain.

Selon les organisateurs, « le festival de cette année vise à célébrer et à mettre en valeur la beauté, l’ingéniosité et la créativité de la production culturelle africaine. Il fournira une plate-forme transgénérationnelle dynamique pour un débat intellectuel sur le type d’architecture culturelle et économique nécessaire pour transformer les ressources matérielles et culturelles de l’Afrique en moyens de subsistance et en bien-être décents pour les Africains ».

En raison de la pandémie mondiale de COVID-19, le festival de cette année sera une expérience audacieuse et visionnaire destinée à faire progresser la numérisation à des fins africaines. Les événements seront organisés numériquement et diffusés en direct dans le monde entier sur Internet pour la première fois.

Au programme : des colloques et débats politiques, des spectacles de danse et de musique, une projection de films, une exposition d’art, ainsi que la démonstration d’inventions et d’innovations technologiques galvanisées par les femmes africaines, la jeunesse et d’autres mouvements du 21e siècle soucieux d’assurer une meilleure avenir pour l’Afrique et le monde.

Selon les organisateurs, le panafricanisme ne peut rester un vieil héritage patriarcal dominé par les idées et les voies du passé. Cela démontrerait l’immense potentiel des jeunes Africains et réfléchirait sur les conditions uniques auxquelles la prochaine génération sera confrontée.

« Le festival de cette année est animé par les nouvelles générations de femmes, de jeunes et d’hommes tournés vers l’avenir », a souligné Mme Amina Mama. Elle invite le grand public à se joindre à eux pour repeupler et transformer les cultures, les économies et les écologies africaines, et à les rediriger vers leur intérêt collectif et public afin que les Africains ne se contentent pas de survivre, mais grandissent, créent et prospèrent dans l’avenir que nous annonçons.

 

V.A.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés